A la découverte du Haka Néo-Zélandais

Bonjour à tous !

Aujourd’hui j’ai décidé de surfer sur la vague « Rugby World cup » pour vous parler de ma passion pour l’équipe des All Blacks et de mon rêve de voyager en Nouvelle-Zélande ! (Mon voyage de récompense post barreau haha)
Ce qui me plaît tout particulièrement au pays-du-kiwi-en-folie c’est la diversité et le mix de cultures anglo-saxonne et maorie, sans parler des magnifiques paysages.

photo 2(13)

photo 4(8)

photo 5(6)

Parce que je profite du Rugby pour aborder ce sujet avec vous, il me paraissait obligatoire de faire un petit focus sur le fameux haka (que je connais par cœur soit dit en passant) de l’illustre équipe.

Le « Haka » (littéralement la « danse ») revêt une grande importance dans la culture néo-zélandaise et pas uniquement dans la culture maorie. Il est pratiqué comme danse de cérémonie rituelle dans de nombreuses occasions : fêtes de bienvenue, célébrations d’événements heureux, ou chants belliqueux.
En tant qu’élément fondamental de l’identité néo-zélandaise, le haka est pratiqué dans les écoles, les universités, l’armée et avant la majorité des rencontres sportives (pas uniquement celles consacrées au ballon ovale).

Celui qui conduit la danse doit obligatoirement être un maori, sinon pas de haka !

photo 1(13)

photo 1(14)

Il existe différents types de haka, mais le plus connu est le « Ka mate ».

Pour la petite histoire : Ce haka a été créé par un chef de tribus maorie (les Ngati Toa) nommé Te Rauparaha en des circonstances aventureuses !
En effet, Te Rauparaha réussit à se libérer de l’emprise d’une tribus ennemie, suite à quoi, il se lança dans une course poursuite effrénée.
Alors que ses ennemis prenaient de plus en plus d’avance sur lui, il alla trouver « l’homme poilu » Te Whareangi et lui demanda de le cacher dans la fosse où il stockait ses patates douces. Après hésitation « l’homme poilu » accepta et c’est grâce à sa générosité que Te Rauparaha eut la vie sauve, les farouches guerriers ennemis ne le trouvant pas.
Te Rauparaha fit donc un poème en hommage à sa liberté retrouvée et à « l’homme poilu » qui l’avait sauvé. Les paroles de ce poème sont celles du Ka mate.

Voici les paroles en français, puis en maori (si vous voulez vous exercer)

« Frappez des mains sur les cuisses
Que vos poitrines soufflent
Pliez les genoux
Laissez vos hanches suivre le rythme
Tapez des pieds aussi fort que vous pouvez
C’est la mort ! C’est la mort !
C’est la vie ! C’est la vie !
Voici l’homme poilu
Qui est allé chercher le soleil et l’a fait briller à nouveau
Faites face ! Faites face en rang !
Faites face ! Faites face en rang !
Soyez solides et rapides devant le soleil qui brille !
 »

« Ringa Pakia
Uma Tiraha
Turi whatia
Hope whai ake
Waeuwae takahia kia kino
Ka mate ! Ka mate !
Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuruhuru
Nana nei i tiki mai, whakawhiti
te ra
A hupane ! A kaupane !
A hupane ! A kaupane !
Whiti te ra !
Hi !
 »

photo 3(12)

CWC New Zealand 2011 - The Haka

Nous sommes donc bien loin des paroles belliqueuses, contrairement à ce qu’on pourrait penser en voyant le haka intimidateur des mastocs de l’équipe de la fougère argentée.

En tout cas, cette danse rituelle est très codée et gare à ceux qui s’y prennent mal car la réputation des tribus repose sur leur habileté à faire correctement ce haka. De plus, lors de l’utilisation du haka avant les combats, la danse était précautionneusement inspectée par les « anciens » de la tribus et la mauvaise exécution était signe de mauvaise augure et de désastre à venir.

Un second type de haka a été créé spécialement par les All Blacks, il s’agit du Kapa o Pango qu’ils réservent à leur adversaires des grands soirs histoire de montrer à tous qu’ils sont là pour en découdre ! Les paroles de ce haka ont été élaborées en tant qu’hommage à leur terre et à leurs ancêtres :

« Laissez-nous nous unir avec notre terre !
Laissez-nous !
C’est notre terre qui gronde
La nôtre, la nôtre oui !
Nous sommes les All Blacks !
Oui, nous le sommes, le sommes oui !
Il est temps !
C’est mon moment !
Notre règne,
Notre suprématie triomphera
Et nous atteindrons le sommet !
La fougère argentée !
Nous sommes les All Blacks !
La fougère argentée !
Nous sommes les All Blacks !
 »

« Kapa o pango kia whakawhenua au i
ahau !
Hi aue, hi !
Ko Aoteraroa e ngunguru nei
Hi Au, au, aue ha hi !
I ahaha !
Ka tu te ihiihi
Ka tu te wanawana
Ki runga ki te rngi e tu iho nei,
Tu iho nei, hi !
Ponga ra !
Kapa o Pango, aue hi !
Ponga ra !
Kapa o Pango, aue hi, ha ! 
»

Ce haka a fait polémique parce que les All Blacks miment un « égorgement » à la fin de la danse. Toutefois, cette gestuelle a été mal interprétée car elle a une symbolique totalement différente dans la culture maorie puisqu’elle représente l’énergie vitale que les joueurs vont exploiter et expulser durant le match.

photo 5(5)

Voila, j’espère que ce petit article vous aura éclairé et donné envie de tout donner avec les All Blacks lors de leur prochain match contre la Namibie !!

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Eliane dit :

    Excellent ton article… de la légèreté pour une équipe poids lourd et beaucoup d’humour. Un grand merci pour toutes les précisions apportées. C’est vrai : le haka reste une danse très impressionnante, d’une énergie incroyable. Je vois sur une photo la présence de femmes… Alors à quand Samsha en vidéo faisant la danse du haka ?

    J'aime

    1. haha je ne suis pas encore assez au point pour la vidéo 😉

      J'aime

  2. Couturier Josette dit :

    Michel
    Bravo, j’ai appris des choses. Je te ferai un haka quand j’aurai l’occasion de te voir !
    J’attends un France All blacks, peut-être.

    J'aime

    1. Très pressée de voir ton haka !! 🙂

      J'aime

  3. Christine dit :

    Très sympa cet article.Merci pour toutes ces infos. j ´ai aimé les photos et vidéos qui illustrent bien cette danse fascinante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s