Mes lectures du mois de janvier

De retour avec notre rendez-vous mensuel sur mes dernières lectures.

Le livre : « Miss Alabama et ses petits secrets »

IMG_20151204_130329

L’auteure : Fannie Flagg est une écrivaine et actrice américaine de 71 ans, native de l’Alabama. Son précédent roman « Beignets de tomate verte » a connu un immense succès et a même été adapté au cinéma. Depuis, elle a publiée « La dernière réunion des filles de la station-service », un livre qui fait pas mal de bruit sur la blogosphère.
Pour la suivre.

Le résumé : « Birmingham, États-Unis. Ex-Miss Alabama, Maggie Fortenberry a pris une grande décision : elle va mettre fin à ses jours. Elle n’est ni malade ni déprimée, son travail dans une petite agence immobilière est plutôt agréable, mais elle a trouvé malgré tout seize bonnes raisons d’en finir, la principale étant peut-être que, à 60 ans, elle pense avoir connu le meilleur de la vie. Maggie a donc arrêté la date de sa mort et se consacre désormais en toute discrétion à en régler les détails. Or, peu de temps avant de passer à l’acte, Maggie est invitée par une collègue, Brenda, à un spectacle de derviches tourneurs. La représentation étant dans moins d’une semaine, elle décide, pour faire plaisir à Brenda, de retarder l’ultime échéance. Elle est alors loin de se douter combien les jours à venir vont être riches en secrets dévoilés et en événements imprévus, lesquels vont lui montrer que l’existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu’elle ne le croyait. »

Mon avis : Ce livre m’a été envoyé par « Le haut de la pile » (le service de box littéraire donc je vous parlais ici). Je souhaitais le lire depuis un certain temps déjà, toutefois j’ai été très très déçue par ce roman (ce qui ne remet aucunement en cause mon avis positif sur cette box)!
La quatrième de couverture m’avait donné l’illusion d’un livre émouvant et plein de péripéties afin de détourner Maggie (notre ex miss Alabama) de son funeste souhait d’en finir avec la vie.

Toutefois, rien de tout ça ! Je n’ai ni ri, ni été ému ou même interpellée par les événements présentés. L’histoire est découpée en une multitude de chapitres de 5 / 6 pages, ce qui interrompt sans cesse la lecture. Sensation davantage accentuée par les nombreux « sauts » entre les personnages, sans intérêt narratif.

Autre point négatif : Il ne se passe pas grand chose, voire rien. Il y a pourtant de bons éléments qui n’ont pas été creusés alors qu’ils auraient pu rendre l’histoire beaucoup plus prenante : une intrigue datant du XIXème siècle, la lutte pour les droits civiques en Alabama, le renouveau…
J’ai eu, pour finir, beaucoup de mal à m’attacher aux personnages ou à les comprendre (à l’exception de Brenda qui est, selon moi, la seule à être un tant soit peu attachante). En effet, on ne comprend pas du tout les intentions de Maggie et « ses petits secrets » ne sont jamais révélés. L’auteure s’est beaucoup trop concentrée sur la psychorigidité de l’ex miss de beauté, ce qui provoque une impression de répétition gênante en plus de rendre les personnages un peu arriérés.

En bref : Grosse déception. Je ne recommanderai pas ce livre et pense attendre un peu avant de me replonger dans un livre de cette auteure (pourtant talentueuse).

Le livre : « L’empreinte à Crusoé »

IMG_20160124_115016

L’auteur : Patrick Chamoiseau est un écrivain d’origine martiniquaise et un grand théoricien de la créolité. Il a reçut de nombreuses distinction pour son oeuvre et notamment le fameux Goncourt pour son livre « Texaco » qui décrit la vie en Martinique à travers plusieurs générations. Pour le suivre.

Le résumé : «Robinson Crusoé vient de passer vingt ans de solitude dans son île déserte. Il a dû reconstruire son équilibre. C’est avec fierté, celle d’avoir soumis l’île à sa domination, qu’il entame ce matin-là une promenade rituelle sur la plage où il avait mystérieusement échoué il y a tant d’années. C’est alors qu’il découvre l’inconcevable : dans le sable, une empreinte. Celle d’un homme. Passé l’affolement, puis la posture agressive et guerrière, le solitaire s’élance à la recherche de cet Autre qui lui amène ce dont il avait oublié l’existence : l’idée même de l’humain. Commence alors une étrange aventure qui le précipite en présence de lui-même et d’une île inconnue jusqu’alors. Celui qui avait réussi à survivre sans civilisation, sans culture, sans autrui, doit maintenant affronter ce qu’il n’aurait pu imaginer ailleurs qu’ici : la relation à l’impensable.»

Mon avis : Avec ce livre j’ai souhaité ouvrir davantage mes horizons au propre comme au figuré. Mission réussie. La plume de l’auteur est saisissante, luxuriante et poétique. C’est une nouvelle version de la fameuse histoire de Robinson Crusoé mais décrite sous un angle tout à fait différent de celle de Daniel Defoe ou de Michel Tournier. En effet, celle de Chamoiseau est plus philosophique et anti-colonialiste se focalisant sur «l’humanisation» de son personnage, délivrant un beau message au passage : c’est l’accomplissement de soi qui permet l’ouverture aux autres et les relations humaines. J’ai trouvé la démarche très intéressante quoique parfois un peu obtus.
Ce qui m’a le plus saisie c’est la façon dont l’auteur parvient à décrire l’île et les sensations de Crusoé. Il met des mots sur les impressions et émotions les plus profondes et sur lesquels je serai, pour ma part, bien incapable de m’exprimer. La chute de l’histoire m’a également beaucoup surprise. Je ne m’attendais pas du tout à ça.

Le hic : l’aventure est « intérieure » au personnage, mentale uniquement donc si vous être un fervent amateur d’action à tout va, vous risquez d’être déçu, car comme le dit Chamoiseau lui-même « le récit fermente sur lui-même en saisie d’états de perception, le difficile c’est de le forcer à laisser éclater de petites bulles, qui font événement, comme de la lumière ».

En bref : un beau récit qui fait réfléchir et voyager porté par une très belle plume.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce livre, je vous renvoie à une interview très intéressante de Chamoiseau qui parle, entre autre, de l’approche qu’il a adopté pour écrire ce livre!

Le saviez-vous ? Les aventures de Robinson Crusoé sont inspirées de l’histoire vraie d’Alexandre Selkrirk un marin écossais qui instigua plusieurs tentatives de mutinerie avant d’être abandonné sur l’île de Juan Fernandez sur laquelle il vécut pendant environ 4 ans avant d’être secouru par un navire en expédition.

Et vous, quelles sont vos dernières lectures? 

Crédit photos : Samsha Tavernier

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Oh! Ton attrape rêve est génial! =D

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup!! 💕 Plutôt facile à faire en plus! Il suffit d’un peu de fil de fer, du raffia et puis quelques brindilles, coquillages et plumes 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Il faut que j’essaye un de ces quatre =D

        Aimé par 1 personne

  2. Crisanasam dit :

    J’ai lu Texaco de Chamoiseau , ton avis sur « l’empreinte à Crusoé » m’encourage à adopter ce livre pour mes futures lectures.

    J'aime

  3. Une déception et une bonne lecture, donc c’est plutôt partagé pour ce bilan!!! Bonnes lectures en février!
    PS: j’adore les photos!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui mitigé, mais le mois de février semble bien commencer avec « un goût d’espoir et de cannelle » et « Bahia de tous les saints » que je viens d’entamer 😉 Merci pour le compliments ça me fait très plaisir (j’aime bien faire mes petites mises en scène haha)

      Aimé par 1 personne

  4. Couturier Josette et Michel dit :

    Bonjour Samshâ
    Peut-être as-tu de l’avenir comme critique littéraire.
    Bises

    Aimé par 1 personne

  5. Charlotte dit :

    Oh chouette ton attrape-rêves Robinson 😉 . L’empreinte à Crusoé me tente bien !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup!! Oui il est très intéressant et surprenant 😉 ça permet de découvrir le mythe de Robinson d’une façon totalement différente !

      J'aime

  6. letizia dit :

    je prends note, je suis dans une période de lecture en ce moment^^
    bravo pour l’attrape reve c’est vraiment pas mal!

    J'aime

  7. labiblidonee dit :

    Concernant fanny flag, autant j’avais adoré les tomates vertes, autant celui-ci ne me tentait pas du tout et ton avis me le confirme… DOmmage, j’aurais aimé retrouver l’ambiance d’un des premiers livres de mon blog !

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai pas lu son premier roman mais en effet j’en ai entendu beaucoup de bien !! Tout comme son dernier d’ailleurs « la dernière réunion des filles de la station service », mais du coup c’est vrai que j’hésite un peu avant de me relancer, même si je sais qu’on ne peut pas juger sur un livre…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s