Inspiration mode

Coucou mes cosmonautes adorés ! 🌟🌛

Je débarque avec un post d’inspiration un peu particulier aujourd’hui : ce que les livres m’évoquent au niveau de la mode. 🎒👗👘👠

Oui, oui vous avez bien lu! J’adore la mode et les belles images qui vont avec. C’est en parcourant la super appli Pinterest que j’ai eu cette idée ! Associer l’univers de mes livres préférés avec les look que ces derniers m’inspirent, que ce soit traditionnel (fidèle à l’univers du roman) ou un peu plus moderne.

Quand je lis un livre, j’adore m’imaginer en détail les personnages, leur attitude, leur physique et … leur style nécessairement.

Je vous présente donc mon petit tableau mental !

📖 📖 📖

Bel ami – Maupassant 

« La Belle Époque. Georges Duroy se retrouve à Paris sans argent en quête d’ascension sociale. Un soir, il rencontre Forestier un ancien camarade de régiment qui va lui proposer un poste de journaliste à la Vie Française. Il fait alors la connaissance de Clotilde de Marelle, la cousine de Madeleine Forestier, qui va lui faire découvrir une éducation sentimentale très libre. Sa beauté et son charme lui ouvrent le c ur des autres femmes qu’il côtoie et peu à peu il occupe des postes plus importants au journal. Tout le monde adopte le surnom  » Bel Ami  » donné par Laurine, la fille de Clotilde.À la mort de son ami Forestier, il épouse sa femme Madeleine et devient aussi l’amant de Madame Walter, l’épouse de son patron. Pour parfaire son ascension, il parvient à contraindre Madeleine au divorce après un constat d’adultère et épouse Suzanne, la fille de Madame Walter, enrichie par des spéculations boursières. Il finira riche, célèbre, député et même ministre. »

ae588ac1d7a02ca4e7f068610b0fd016

2b5d2f02ea15d334790063d26b319f43

b8fb50b9bd92551d5ca244b389ad8265

9bb16b72f2172fda55ba9da23c3ec961

 

Comme vous le voyez, pour moi « Bel ami » évoque un univers plein de dentelle, de finesse, de fumée de cigare et d’ambiance naturelle… (En effet, les toilettes des femmes sont souvent détaillées au fil des pages. De même, certains passages du livre se déroulent dans des serres verdoyantes ou dans la maison du bord de mer de Monsieur Forestier).



Dracula – Bram Stoker 

« En arrivant dans les Carpates, le clerc de notaire londonien Jonathan Harker est épuisé par son périple. Mais son client et hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre lui a été retenue à l’auberge pour la nuit, an attendant de rejoindre le château en calèche. Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d’un crucifix et de guirlandes d’ail ? Malgré ces mises en garde, Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi faire frissonner. Mais enfin, tant de superstitions au cœur du XIXe siècle ! Jonathan est un homme raisonnable… »

849e54c31fd645e4fe1a7288ff2b5817

5663afd1cedbc082e91f0c3a46a49f7c

92680bb144624f62f06e0ab4e6ae2164

0d2216ebd0c4f2359864ebd7d3d83ba4

d2b7e4bfbba5ba731a751509e9510ec6

Rien de très original, je le confesse : du rouge, du brillant, du noir mais également du laçage et des paillettes, histoire de rappeler un peu l’opulence du terrible conte !



L’amour aux temps du choléra – Gabriel Garcia Marquez 

« À la fin du XIXᵉ siècle, dans une petite ville des Caraïbes, un jeune télégraphiste pauvre et une ravissante écolière jurent de se marier et de vivre un amour éternel. Durant trois ans ils vivent l’un pour l’autre, mais Fermina épouse Juvénal Urbino, un brillant médecin.
Alors Florentino, l’amoureux trahi, se mue en séducteur impénitent et s’efforce de se faire un nom et une fortune pour mériter celle qu’il ne cessera d’aimer, en secret, cinquante années durant. »

07dc58a598ae356e1d29f7ac69d6c939

1b7c7c7170c688d8630ae52a471a0b40

c3f3ca89bb84f50568ef3f61d216a5bd

27e08de226e3c1d67467869ac4659516

880db4295d30a389ebf6fbb1941ea1e1

Alors là, je m’imagine plein de couleurs, des perroquets, des fleurs qui embaument l’air… et du coup des broderies à tout va, des pompons et des cariocas! Haha



Sherlock Holmes – Arthur Conan Doyle 

« Détective privé et consultant, doté d’une mémoire remarquable pour tout ce qui peut l’aider à résoudre des crimes en général, il possède cependant très peu de savoirs dans les domaines de la connaissance qu’il estime inutiles à son travail. Lors de ses enquêtes, relatées dans les quatre romans et les cinquante-six nouvelles qui forment ce qu’on appelle le canon, Holmes est fréquemment accompagné du docteur Watson. »

7a3f71533b15faf9e5ae2bbe91ed57e7

0500373e849aa05b7966b3365ac2cca2

7533e9ae0bbb07028578baf2db1cd0c3

GT

La grande classe à l’anglaise! Des costumes bien cintrés, à rayures ou à carreaux, mais également des look plus loufoques fidèles à l’exubérance raffinée du plus célèbre des détectives!



Harry Potter – J.K Rowling 

« Suite romanesque qui narre les aventures d’un apprenti sorcier nommé Harry Potter et de ses amis Ron Weasley et Hermione Granger à l’école de sorcellerie Poudlard, dirigée par Albus Dumbledore. L’intrigue principale de la série met en scène le combat du jeune Harry Potter contre un mage noir réputé invincible, Lord Voldemort, qui a tué autrefois ses parents ; à la tête d’un clan de mages noirs, les Mangemorts, Voldemort cherche depuis des décennies à prendre le pouvoir sur le monde des sorciers. »

5849a10690d6b26625176f40fdef1cf1

fa952b83a95af07bb3238b249d2ae37c

18fdb2596d57c7be7c9c8ab2666f3618

6fe264146e5533c95ae0f648b8c746bb

4e18b9f2825687b0ad1517c1d9289ab0

84ec37b6e8da3e464a1534531cc38d0a

L’univers le plus riche pour moi! Je baigne dedans depuis mon enfance (ma madeleine de Proust en somme) donc j’avais des centaines d’images en tête! En tout cas ça m’évoque les étoiles, les paillettes, l’exubérance, le tartan écossais, les capes un peu austères et puis bien sûr les fameuses lunettes!



Lolita – Vladimir Nabokov

« Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta.
Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita.« 

a912ee148e3aac1dfb32c4a6d03945bd

28e23166e3f6e1cc2303cf4f8633f9c4

caea55d9991ed7c5a4ee28612ea4cb09

a697b49026ad33ea9d32b148a0121c7f

bc7801f2e758b68cb50adc26df7869fc

Du sexy, du vintage, du pink, des regards enjôleurs et lèvres entrouvertes sont pour moi la parfaite panoplie de la Lolita !



A la croisée des mondes, Le royaume du Nord – Philip Pullman

« A la croisée des mondes est une grande histoire en trois parties, qui entraîne ses lecteurs à travers trois univers à la fois proches et différents du nôtre.

Tome 1: Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée d’une prestigieuse université anglaise, est-elle l’objet de tant d’attentions? De quelle mystérieuse mission est-elle investie? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces… Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde. »

d77f70a43a831fd6bb30a6e3180ebaf8

8cd1dce84466c6e3dba283304ebbe9c0

dc8b0379d065a837ae288d190d4d6b39

winter

Forcément de la fourrure, du blanc, mais aussi beaucoup de glamour (avec le personnage de la redoutable Madame Coulter interprété par Nicole Kidman dans le film!)



La trilogie de l’Epreuve – James Dashner

« Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…« 

556d6999552a60f0e902ccc1df1bacd2

4c4275993469268ea44192917540e3ac

df2757a3ff38f53e04fd8988c2b44181

boots

Ici, j’imagine bien des tenues pratiques pour des baroudeurs de l’extrême qui permettent aux personnages de courir à tout va, de se battre et d’affronter les climats hostiles des trois livres (forêt dangereuse, désert aride, fjord sibérien)…


Gatbsy le magnifique – Francis Scott Fitzgerald 

« New York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire… »

5d4e306afa88c5e453f32f6eed0e46db

c14ce40230efeb61888b37d4f8c0b687

39980df746895797c0c4d880da0085f4

4fb71f401fc6d6421ed196eb6db88bdc

Des plumes, des perles, du pastel, du chic… Si je pouvais me téléporter dans le temps pour porter une robe ou un chapeau ce serait sans nul doute dans les années 20, car je trouve cette époque fascinante !


Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire – Lemony Snicket

« La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal… Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l’incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d’une immense fortune. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s’emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate…« 

c4da413554ab8bd510e2b623b6e295cf

1726750f1338221c5e34ef177265aef0

eyes

Pour tous les initiés de cette saga qui berça mon enfance (et qui débarque very soon en série Netflix), le motif des yeux sont le propre du redoutable conte Olaf qui les arbore absolument partout et qui sont porteurs de mystère…



Orgueil et préjugés – Jane Austen 

« Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage : l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ?
Si oui, en sera-t-elle aimée ?
Si oui, encore, l’épousera-t-elle ?
Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.« 

ecc48094d4e0fbfcc291aeb718ddf700

be1214cccb92c6d76c446e4df1b7c073

5f62c90e2ba7b11fec54e48e8a6812d9

bb5d789a4f2f0e099a85b8376a4ca5c0

Les romans de Jane Austen représentent pour moi le charme à l’anglaise :  la délicatesse de la dentelle, les fleurs, la pureté des sentiments …

 



Les milles et unes nuits – recueil anonyme 

 » Recueil de contes populaires en arabe, d’origine persane et indienne. Il est constitué de nombreux contes enchâssés et de personnages mis en miroir les uns par rapport aux autres. »

884c8596150573abf44fc579d784eb19

810efe2be3bdf79a69f798aee396f4b4

a64e55600a756cf89adb206db56eecd0

Shéhérazade, je l’imagine ténébreuse, un peu torturée et toujours suivie d’un « cling-cling » envoûtant provoqué par les perles précieuses couvrant son visage…


 

Games of throne – George R.R Martin

« Il s’échappe de la saga du Trône de fer un parfum capiteux, mêlant le fracas des batailles à la fureur des amours déchirés… Pas de faux-semblants, et beaucoup de niveaux de gris dans cette histoire où les rôles sont rarement distinctement attribués entre bons et mauvais. Martin nous emporte dans un véritable tourbillon d’aventures, nous accordant à peine le temps de reprendre haleine pour nous emmener encore plus loin sur les chemins de d’inéluctable destin de ses héros aux sentiments exacerbés par le fil de l’épée ou la brise feutrée de sentiments chuchotés… Certains passages sont dignes de l’atmosphère de la légende arthurienne, quand bien même les ressemblances ne sont pas recherchées, et l’ambiance beaucoup plus crue que ce que l’on en retient généralement. »

4b5dba0642199575c21924f939b0c937

f9877308ae282bc3249bdcfb3fdf69a5

3897feb70cbc3c0e18e4da57726dadc7
c7cb4aa42f725f06a0c84e7ce7220204

De la côte de maille, du clinquant et des couronnes, histoire d’être prêt pour la lutte impitoyable faisant rage à Westeros!!

 

Alors, est-ce que vous aussi, vous aimez vous représenter en détail le style des personnages de vos livres fétiches? A quoi ressemblent-ils? 

Mes avis lecture du mois de février

Salut les petits! 👋🏽

Avez-vu lu des choses intéressantes le mois dernier? 📖

Pour moi, avec le temps passé dans les transports j’ai pu rattraper un peu mon retard lecture et diminuer (un tout petit peu) la hauteur faramineuse de ma PAL📚! Au programme : beaucoup d’émotions, des histoires (avec un grand H) et du voyage!

Présentation :

IMG_20160214_102738

Le livre : Un gout de cannelle et d’espoir

L’auteure : Sarah McCoy est une auteure américaine. Fille de militaire, elle a beaucoup voyagé et notamment en Allemagne. Elle vit désormais à El Paso au Texas (comme Elsie et Reba, les personnages de l’histoire). En plus de partager avec nous sa passion de l’écriture, elle donne également des cours à l’université! « Un goût de cannelle et d’espoir » est son premier livre publié en France et son dernier livre « Un parfum d’encre et de liberté » est sorti tout récemment!

Pour la suivre

Le synopsis : « Une boulangerie allemande prise dans les tourments de l’histoire, une famille déchirée par les horreurs de la guerre, l’innocence confrontée à un choix terrible… Bouleversant d’émotion, un roman porteur d’une magnifique leçon de vie et de tolérance. Garmisch, 1944. Elsie Schmidt, seize ans, traverse la guerre à l’abri dans la boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi qui la courtise. Mais, quand un petit garçon juif frappe à sa porte, la suppliant de le cacher, la jeune fille doit choisir son camp…
Soixante ans plus tard, au Texas, près de la frontière mexicaine, la journaliste Reba Adams réalise un reportage sur la boulangerie tenue par Elsie. Peu à peu, elle comprend que la vieille dame a beaucoup plus à révéler qu’elle ne veut bien le dire.
Comment la jeune Allemande est-elle arrivée au Texas ? Quels drames elle et les siens ont-ils traversés ? Qui a pu être sauvé ? »

Mon avis : Gros coup de cœur pour ce livre ! 💘📖 J’en avais entendu parler par l’intermédiaire de plusieurs chroniques bloguesques qui m’avaient bien fait envie, j’ai donc sauté le pas et je ne le regrette pas du tout.
J’ai dévoré (au propre comme au figuré) ce livre.
En premier lieu, j’ai trouvé que l’angle adopté était extrêmement intéressant : découvrir les atrocités de la seconde guerre mondiale du côté de l’Allemagne nazie. Au départ, il est un peu dérangeant d’éprouver de la sympathie voire de s’identifier à des personnages du  « mauvais côté de la guerre », puis on se rend compte (même si on s’en doutait bien sûr) que les choses sont loin d’être noires ou blanches. En effet, beaucoup de personnes se sont retrouvées embrigadées dans les événements sans pour autant se rendre compte de la situation. D’autres, loin d’adhérer aux idées du parti nazi, sont néanmoins restées passives. Cependant, il se trouve être assez difficile de leur en vouloir compte tenu du contexte. Bref, je me suis laissée prendre face à cette démarche « d’humanisation » de la part de l’auteure.
De plus, on voyage dans le temps tout au long du récit : entre l’Allemagne des années 40 et le Texas en 2007 avec sa crise migratoire. Les parallèles sont bien exploitées, alors qu’initialement tout semble séparer ces événements.
Au cœur du récit, le personnage d’Elsie et sa Bakërei (boulangerie) allemande recoupent tous ces instants de vie qu’on se délecte de découvrir.
Ce personnage est d’ailleurs un autre gros + pour le récit :  attachante, généreuse et indépendante. Quant à sa boulangerie, les scènes sont tellement bien décrites qu’on ne cesse d’en avoir l’eau à la bouche. Du coup, énorme surprise lorsque j’ai retrouvé les vraies recettes des si alléchantes pâtisseries à la fin du livre !! (ça annonce un prochain Book & Cook tout ça…) 🍞🍪🍩🍰🍬🍭

Le hic : le personnage de Reba (le second personnage principal si je puis dire) que j’ai parfois eu du mal à comprendre et que j’ai même trouvé un peu agaçante. De même, j’aurais souhaité plus d’informations sur certains évènements de l’Histoire qui sont traités un peu superficiellement (je suppose toutefois que c’est un choix de l’auteure qui nous fait découvrir les évènements de l’unique point de vu des personnages plus ou moins impliqués).

En bref : une très belle découverte. Je recommande vivement ce livre qui, malgré les tristes événements dont il traite, reste très positif et optimiste. Il m’a fait pensé à un autre de mes derniers coups de cœur : « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » (retrouvez ma chronique ici)!
Je suis très pressée de découvrir le prochain livre de Sarah McCoy qui adopte la même structure que celui-ci : « un parfum d’encre et de liberté ».


 

IMG_20160221_102233

Le livre : Bahia de tous les saints 

L’auteur : Jose Amado est un auteur brésilien né en 1912. Il a publié son premier roman «Le pays du Carnaval» en 1931. Il fut un militant communiste et dû s’exiler plusieurs années en Argentine, Uruguay, France, ou Tchécoslovaquie. Il fut lauréat du Prix Lénine pour la paix, ainsi que commandeur de la légion d’honneur. Il a écrit 30 livres traduits dans plus de 42 langues. Jose Amado est mort en 2001 à Bahia.

Le synopsis : « Bahia, la ville de tous les saints, du candomblé, de la samba. Au milieu de cet univers foisonnant, Antonio Balduino, sur le ring, incarne les peines et les rêves du peuple noir. Mais il fait toutes sortes d’autres métiers, il travaille dans les champs de tabac, est docker ou employé de cirque jusqu’à ce que la découverte de la solidarité, à l’occasion d’une grève, vienne donner un sens à sa vie. »

Mon avis : Il y a beaucoup à dire sur ce livre, qui fut pour moi une belle découverte. Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller au Brésil, mais j’ai eu l’impression d’y être (du moins à l’époque dans laquelle nous plonge le livre, à savoir dans les années 1930). Plus que le paysage, c’est la culture et le mode de vie des brésiliens « noirs et mulâtres » que j’ai trouvé particulièrement bien retranscrit par l’auteur. 🌴⛪️🔪🚬🍻❤️
Sa plume est très orale et à de multiples reprises j’ai assimilé l’histoire à un conte raconté au coin du feu par un ancêtre. J’ai beaucoup aimé retrouver les croyances locales : le culte des Orishas (ces dieux sacrés dans la culture afro-américaine notamment dans des traditions religieuses telles que le yoruba), les transes lors des macumbas dans les favelas, le vieux et sage guérisseur Jubiaba, les mythes de loups garous 🐺 et de mauvais esprits… On a l’impression d’y être !
On est tout de même loin du happy end traditionnel des contes justement. Antonio Balduino le protagoniste principal évolue dans la misère des favelas et le racisme. Il va donc connaître beaucoup de coups durs dans sa trépidante existence. Il ne sera d’ailleurs pas le seul, car dans ce livre personne n’est épargné. Certains passages sont incroyablement tristes, mais amenés avec une poésie et un optimiste déconcertants qui sont, selon moi, typiques de ces pays de l’hémisphère sud.

Le hic : Certains passages assez crus qui m’ont un peu dérangés et la conception de la gente féminine de la part d’Antonio qui n’est pas toujours très flatteuse!

En bref : j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Antonio dans toutes ses aventures. J’ai éprouvé de la tristesse et de la joie pour lui, mais il m’a également souvent mise en colère ! Dans tous les cas, ce livre m’a fait ressentir plein de choses et je l’ai fermé sur une note de mélancolie douce-amère (ce que j’aime particulièrement à la fin d’une histoire, ne me demandez pas pourquoi !)
Par conséquent, un très bel ABC en l’honneur d’Antonio, à l’image de ceux de ses héros bandits. (Pour savoir ce qu’est un ABC, vous savez ce qu’il vous reste à faire non ? 😜 )

Le + : Le livre a été librement adapté en 1986 par Nelson Pereira dos Santos dans le film Jubiabà. (Je vous glisse ici le lien du film complet en portugais…)


 

IMG_20160306_110658

Le livre : Journal d’Anne Franck

L’auteure : Anne Franck était une jeune allemande juive partie vivre aux Pays-Bas avec ses parents et sa sœur aînée en 1933 suite à l’arrivée au pouvoir d’Hitler et de ses idéologies nazies. Vive, impertinente, mais aussi très mature pour son âge, Anne était passionnée d’histoire, d’art et de mythologie. Elle souhaitait devenir une femme importante, marquer l’histoire en devenant journaliste ou écrivain. Elle fut arrêtée avec toute sa famille en août 1944 puis transférée dans le camp de Bergen-Belsen où elle trouva la mort des suites d’une épidémie de Typhus durant l’hiver.

Le synopsis : Anne a tenu son journal pendant près de trois ans couvrant ainsi ses deux années de clandestinité dans « l’Annexe ». On y découvre le quotidien des réfugiés : la proximité, les conflits, les moments de joie et de désespoir, mais aussi les pensées les plus intimes d’une jeune fille à l’étape de la puberté qui est forcée de vivre en recluse à une des époques les plus sombres de l’humanité.

Mon avis : Comme la plupart j’avais déjà lu ce livre plus jeune dans le cadre scolaire, mais en rangeant ma bibliothèque je suis tombée dessus et j’ai eu très envie de le redécouvrir avec un regard d’adulte cette fois. Je ne me souvenais pas du tout du journal (même si bien entendu le destin tragique d’Anne et sa famille m’était bien resté gravé en mémoire). Je dois avouer que je ne me m’attendais pas tout à fait à cela en commençant ma lecture. En effet, je pensais le journal d’Anne plus axé sur les terribles événements et le contexte social, culturel et politique de cette période, tandis qu’il s’agit uniquement de sa vie à l’Annexe et des petits détails qui la marquent durant ces deux ans et demi : ses études, ses rivalités familiales, ses activités journalières, sa puberté et la découverte de son corps…
Pour un journal intime s’est bien entendu logique et il est très intéressant de découvrir cette période à travers les yeux d’une jeune fille et de ses préoccupations. Cependant, j’ai tantôt trouvé des lettres très enrichissantes, tantôt d’autres un peu longuettes et répétitives, étant, encore une fois, consciente du fait qu’il s’agit d’un journal rédigé par une adolescente coincée dans le même appartement avec les mêmes personnes pendant environ 912 jours !! Je pense que j’aurais davantage appréciée une version un peu raccourcie.
J’ai également été surprise par la maturité d’Anne !! On perçoit considérablement son évolution (aussi bien physique qu’intellectuelle) au fil des pages, ce qui est très intéressant. Comme elle le précise elle-même, il est évident que la guerre et l’enfermement lui ont permis de s’endurcir et d’acquérir une incroyable force de caractère, mais il n’empêche que je suis restée un peu scotchée par certaines de ses réflexions philosophiques. Malgré tout ce qui lui arrive, Anne reste toujours optimiste et courageuse, ce que j’ai trouvé admirable !
Les dernières lignes du journal m’ont littéralement retournée car 3 jours avant son arrestation, elles paraissent terriblement prémonitoires…

En bref : il FAUT le lire ne serait ce que pour notre devoir de mémoire ! 😢

Je vous glisse quelques citations ✒️ qui m’ont particulièrement touchées :

« Pour tous ceux qui ont peur, qui sont solitaires ou malheureux, le meilleur remède est à coup sûr de sortir, d’aller quelque part où l’on sera entièrement seul, seul avec le ciel, la nature et Dieu. Car alors seulement, et uniquement alors, on sent que tout est comme il doit être et que Dieu veut voir les hommes heureux dans la nature simple, mais belle. Aussi longtemps que ceci existera et c’est sans doute pour toujours, je sais que dans n’importe quelles circonstances il y aura aussi une consolation pour chaque chagrin. Et je crois fermement qu’au milieu de toute la détresse, la nature peut effacer bien des tourments. Oh, qui sait, peut-être ne me faudra-t-il plus attendre très longtemps pour partager ce sentiment d’être inondée de bonheur avec quelqu’un qui ressent les choses exactement comme moi. »

 

« Je crois encore à la bonté des hommes. Il m’est absolument impossible de tout construire sur une base de mort, de misère et de confusion, je vois comment le monde se transforme lentement en un désert, j’entends plus fort, toujours plus fort, le grondement du tonnerre qui approche et nous tuera, nous aussi, je ressens la souffrance de millions de personnes et pourtant, quand je regarde le ciel, je pense que tout finira par s’arranger, que cette brutalité aura une fin, que le calme et la paix reviendront régner sur le monde. « 

Le saviez-vous?  Le journal d’Anne Franck a fait polémique, car certains ont remis en question son authenticité, le percevant comme une manœuvre politique. Due à l’ampleur qu’a connue le livre, des enquêtes ont été menées notamment sur l’encre du stylo, l’écriture d’Anne, le papier ou encore la colle utilisée, ainsi que la concordance des faits décrits avec la réalité de l’époque. Bien entendu, l’authenticité du journal a été établie de manière rigoureuse.

Avez-vous déjà lu certains de ces livres? Si oui quel est votre avis? Et si non, certains vous tentent? 📖

Crédit photos : Samsha Tavernier

Illustration mystère 2 # Concours

Bonjour mes petites tulipes 🌷!

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui j’ai bien envie de vous gâter via un petit concours, parce que le dernier commence à dater un peu…

Le but : Découvrir le titre du livre qui se cache derrière cette illustration !

IMG_20160116_120724

Crédit illustration : Christine Couturier 

A la clé : l’original du dessin a encadrer dans votre bibliothèque, mais aussi :

IMG_20160306_135618

  • un marque-page « made in home with love »
  • un jeu d’enveloppes toute mimi
  • des sucreries
  • du masking tape paillette
  • une gomme très kawaï en forme de glace
  • des graines de trèfles à planter pour porter chance et des graines de tournesol pour attirer le soleil!!
  • un petit carnet à customiser
  • un lot de feuilles décopatch pour personnaliser votre carnet
  • des étiquettes vintage à remplir
  • un crayon à papier à pois
  • un live plein de quizz spécial lecteur pour vous apprendre les secrets de Sherlock Holmes, Harry Potter, Goethe et bien d’autres!! (Histoire de briller en société haha)

ça vous tente? 

Pour participer rien de plus simple :

  • liker ma page facebook (ici)
  • laissez moi un commentaire ci-dessous pour me dire de quel livre il s’agit

Allez parce que je suis gentille, je vous glisse quelques indices

Ce livre est en réalité une trilogie young adult teintée de dystopie qui a connue un énoooooorme succès dans le monde et une adaptation cinématographique récente qui a fait carton plein également … Vous y êtes? 😉

fingers crossed

Le gagnant sera tiré au sort parmi les bonnes réponses !

Vous avez jusqu’au 15 mars inclus pour participer!! A vos claviers ! 💻

La bisette 💋

Édit : Après tirage au sort, la gagnante du concours est Jujume80!! Merci à tous d’avoir participé à mon petit concours, un autre arrivera très vite !

1 librairie / 1 quartier # Quartier Latin

IMG_20160123_132543

Bonjour à tous!!

Aujourd’hui, je remets mon costume de guide touristique 👮🏽 🚲 pour vous emmener à la découverte d’un nouveau quartier (et d’une nouvelle librairie ça va de soi) parisien!  Destination : le quartier latin!! Haute place du pays-du-béret-et des croissants-en-folie!! Etant à la fac à la Sorbonne, je suis dans le quartier tous les jours et pourtant je suis bien loin de le connaître. Prise dans le train-train quotidien, j’en oublie complètement la chance que j’ai d’évoluer dans ce cadre. Du coup, j’ai décidé d’y remédier et de me laisser porter par mes petits petons à la recherche de bons plans à partager par la suite avec vous! 👣

***

Today I guide you once again through the parisian streets toward a new library ! Destination : the Latin Quarter… Being a student at the University « La Sorbonne » I am in this neigbhood every day. However, it is very easy to forget how wonderful it is with the daily life. Thus, I decided to rediscover the place with you by my sides 😉

IMG_20160123_152452

On commence par la place de la fontaine Saint Michel (surtout si vous arrivez par la ligne 4, vous sortez juste en face) pour admirer son imposante architecture et l’archange Saint Michel affrontant de féroces dragons de fonte…

Let’s start with the place Saint Michel and its amazing fountain with carved ferocious dragons …IMG_20160123_124325

IMG_20160123_124354

Puis direction la génialissime librairie Shakespeare and company sur les quais de Seine. Ce bookstore anglais est très réputé notamment pour son originalité et je n’ai pas été déçue. Depuis le temps que vous me connaissez, vous êtes au courant de ma fanitude pour Londres et tout ce qui s’y rapporte. Donc imaginez ma joie intense lorsque pour quelques instants j’ai pu me plonger dans cette parenthèse britannique. Tout y est made in England: les libraires, les livres, la musique, l’ambiance… Autant dire qu’il faut passer sa commande dans la langue de… Shakespeare (haha quelle petite rigolote je suis)!

***

Now, we are going to the great library Shakespeare and compagny on the docks. This british bookstore is very famous, and I have to say I was not disappointed !! You know how much I love London, so you can guess how excited I was ! Everything there is made in England : the employees, the books, the music… Of course, you have to speak in English also but don’t worry nothing too complicated 😉

IMG_20160123_125228

IMG_20160123_132328

La librairie propose plein de petites choses sympathiques comme les « Lucky Dips » : une petite box mystère pour 5euros avec un livre à découvrir… 🔮

The bookstore proposes a lot of nice things such as the « lucky dips » : a mystery box with a secret classical book for only 5 euros !

IMG_20160123_125252

IMG_20160123_125754

IMG_20160123_130843

IMG_20160123_125328

IMG_20160123_130828

IMG_20160123_130352

A l’étage, des coins lecture sont mis à la disposition des clients. De confortables fauteuils et canapés pour feuilleter tous les trésors du bookstore!

Upstair, you could find a cozy environement to read at your ease in old chairs !

IMG_20160123_130541

IMG_20160123_130135

IMG_20160123_130746

IMG_20160123_131104

Pompon sur la Tamise, la librairie propose également un café pour se restaurer avec de la typique british food 🍺: bagels, carot cakes, cupcakes 🍰 et autres gourmandises (le hic : les prix un peu excessifs selon moi).

Icing on the cake, there is also a typical british cafe : bagels, carot cakes, cupcakes… (The prices are a little too high according to me)

IMG_20160123_132311

IMG_20160123_132058

IMG_20160123_131902

IMG_20160123_131850

Evidemment, je me suis laissée tenter par un Agatha Cristie!! Je vous donnerai vite mon avis! (Si vous aussi vous êtes tentés par la lecture en anglais, mais que vous avez du mal à passer le cap, je vous renvoi à mes petits conseils par ici!)

IMG_20160123_135235

IMG_20160124_115640

On reprend nos déambulations et on se laisse surprendre par les airs de petit village que peut parfois arborer la capitale! 🇫🇷

By walking through the streets you will discover sweet places such as theses pastel houses that make you feel at countryside.

IMG_20160123_132604

IMG_20160123_132629

IMG_20160123_132615

IMG_20160123_151803

Profitez d’un petit rayon de soleil 🌞pour continuer la balade dans les allées du fameux Jardin du Luxembourg, un de mes parcs préférés de Paris! 🌳🌷🌸🍂

Enjoy the sun to discover the Luxembourg Gardens, one of my favourite parcs in the capital.

20140716_141703

IMG_20160123_134809

IMG_20160123_152043

Toute cette marche nous a creusé l’appétit, je vous emmène donc tester « Sugarplum » pour se gaver de sucre! Sur le chemin (depuis le parc du Luxembourg), on en profite pour remonter l’avenue Soufflot, faire un coucou à ma fac et au Panthéon 👋🏽

After all these wanderings, we are starving !! Direction Sugarplum. On our way, we stop to say hello to my Uni and the Panthéon.

IMG_20160123_153502

IMG_20160123_154441

IMG_20160123_153718

20140716_150031

IMG_20160123_154602

ça y est, nous y sommes ! On peut se réchauffer les mains autour d’une bonne tasse de thé ☕️ et d’un énoooorme cookie chocolat blanc et noix de cajou🍪!!

This is it ! We can warm up inside with a cup of tea and a hudge cookie with white chocolate and cashew nuts !! Yummy !

IMG_20160123_155347

IMG_20160123_155606

IMG_20160123_155614

IMG_20160123_160641

Mes autres bons plans / My « must go »

Dubois : 20 Rue Soufflot, 75005 Paris. Leur site.

Une petite boutique pour les férus d’arts plastiques!! On y trouve du super matériel de qualité et pour ceux qui ne sont pas trop branchés travaux manuels, il y a aussi des petites gommes trop choupi! 

A little shop for arts lovers ! You could find great equipment and super cute erasers !

***

La dame blanche : 47 Rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris.

 

dame blanche

photo issue d’une banque d’images

Un disquaire vintage spécialisé dans le Jazz et le Classique qui propose des CD et Vinyles pour les collectionneurs ! 🎶🎺

A jazz and classical typical music store for all the collectors.

***

Chez Ann36 Rue Mouffetard, 75005 Paris. Leur site.

chez ann

photo issue d’une banque d’images

Un restaurant typique qui propose de la nourriture de la Chine du Nord-Ouest avec une pâte faite et étirée à la main devant nos yeux ébahis et notre estomac qui gargouille! Un peu busy, mais les prix sont plus qu’abordables! 

A north-east chinese restaurant which proposes a stuning home-made dough in front of our googly eyes and hungry stomachs ! A little bit busy but very affordable !

La balade vous a plu? Avez-vous d’autres bons plans dans le Quartier Latin?

Crédit photos : Samsha Tavernier 

 

Petit bonus 

20160301_102832

Crédit illustration : Christine Couturier

« Ceux qui vont mourir te saluent » Fred Vargas – Un giro a Roma

Ciao amici !! Come stai ?

Vous le comprendrez, je me suis mise en mode « Italie » pour quelques jours. En effet, j’ai décidé de participer au Challenge « Un giro a Roma » proposé par la super blogueuse Taralli e Zaletti.

un-giro-a-roma

Le but : (re)découvrir la belle capitale italienne via des livres, films, artistes… Evidement, j’ai choisi le livre 😉 Ce ne fut pas si facile (contrairement à ce que je pensais) de trouver un livre qui m’attirait et dont l’action se déroulait à Rome, mais je suis finalement tombée sur ce petit OVNI. Je vous fais les présentations !

IMG_20160130_101342

Crédit photo : Samsha Tavernier

Le livre : Ceux qui vont mourir te saluent 

L’auteure : Fred Vargas est une auteure française qui fut archéologue avant de se prendre d’écriture. Elle écrit principalement des romans policiers dont nombre d’entre eux ont connu des adaptations, mais elle se consacre également aux nouvelles et aux bandes dessinées. Pour la suivre.

Le synopsis : « Un voyage entre Paris et Rome. Le palais Farnèse ouvre ses portes. Une gravure de Michel-Ange est volée. Parmi les convives, Valhubert, éditeur d’art à qui l’œuvre a été confiée. La cérémonie bat son plein, jusqu’à ce qu’un cocktail à la cigüe mette un terme à la fête. Claude, Néron et Tibère étaient là : le curieux triumvirat d’étudiants est suspecté. Ainsi que leur relation ambiguë avec Laura, cette femme au charme envoûtant. Un drame se dessine au cœur du Vatican.»

ab0b0f7c9a2145159d8258061a56ebfa

8d98a41dc42c225c44a7fd4006b68474

Mon avis : J’ai lu ce petit livre (moins de 200 pages) en deux jours. J’ai été séduite par la plume de l’auteur, mais je reste indécise quant à mon ressenti. Je m’explique : l’enquête policière est bien menée, les suspects changent tour à tour sans nous laisser le temps de souffler, les dialogues sont caustiques !

Le ton du livre est à demi-teinte : mi enquête policière, mi tragédie romaine. Des parallèles sont tissés sans cesse avec la Rome antique et ses empereurs (trois des personnages ont d’ailleurs adoptés des noms d’empereurs, en plus d’être intimement persuadés d’en avoir la vie trépidante). Par conséquent, on est parfois un peu perdu quant à l’époque des faits, ce qui est assez troublant car on parle de voiture, de costume, et de flics et malgré tout, on doute. Cette douce confusion est intéressante et maintien en haleine, tout en nous coupant (paradoxalement) des personnages et de leurs émotions, sans doute trop passionnées pour qu’on soit nous aussi amenés a les vivre avec eux. Leurs réactions « bibliques » restent bien souvent incompréhensibles pour nous, pauvres mortels.

79aa194c6c0bead869279c4741ae7331

aef155d21441f5752a5228883551a456

69644942f1dba475a6aa54ef2fd07067

Le hic : La ville de Rome n’est pas, à mon goût, exploitée à son maximum. Peu de description des places, monuments ou de l’ambiance de la capitale alors qu’il y aurait pourtant tant de chose à dire. Néanmoins, on n’oublie jamais le contexte romantique, moite et sacro-saint de la ville. Plusieurs lieux incontournables sont d’ailleurs cités (comme indiqués sur la carte)

  • Le palais Farnèse
  • Le Vatican et sa place Saint Pierre
  • Le quartier Trastevere
  • La via Antica

Cela permet de visualiser un peu mieux le cadre de l’action (compte tenu du peu de description).

IMG_20160130_115336

Intriguée par le style de Fred Vargas, j’ai moi même menée ma petite enquête (bon, je ne suis pas allée chercher bien loin tout de même) et j’ai découvert que l’auteure avait créé un genre littéraire à part entière : le Rompol qui mêle, au suspense policier, l’humour, la poésie et s’affranchit de toutes les rigidités du genre notamment en créant des personnages totalement farfelus. Du coup, j’ai mieux compris la sensation que j’avais en lisant le livre.

En bref : Je vous le conseille tout de même, non seulement parce que la chute est inattendue et l’enquête haletante, mais également parce que le style est complètement nouveau !

0af34d5532c7437ed914de779eb52461

Si vous souhaitez vous plonger davantage dans l’ambiance romaine, je vous renvoie sur mon article voyage « Romaaa » ici !

Petit bonus

IMG_20160131_141413

Crédit illustration : Christine Couturier

Ti è piaciuto ?

💋 Baci 💋