Mes avis lecture du mois d’avril

Hello les loulous!! 👋🏽

Comment allez-vous?

C’est l’heure du bilan lecture du mois dernier par ici. J’ai lu plein de belles choses : Histoire, émotion, suspense, rires et aventures sont au programme!

IMG_20160417_173155

Le livre : L’île sous la mer

L’auteure : Isabel Allende est une auteure chilienne, nièce du président Salvador Allende. Elle commence sa carrière en tant que journaliste et dramaturge. C’est plusieurs années plus tard, à l’occasion d’une lettre pour son grand-père mourant, qu’elle se mettra à l’écriture de romans. Elle a plus de 15 ouvrages à son actif, sans compter ses recueils jeunesse. Elle a reçu huit prix différents pour son oeuvre.

Pour la suivre, c’est ici.

Le synopsis : « 1770, Saint-Domingue. Zarité Sedella, dite Tété, a neuf ans lorsqu’elle est vendue comme esclave à Toulouse Valmorain, jeune français tout juste débarqué pour prendre la succession de son père, propriétaire terrien mort de syphilis. Zarité va découvrir la plantation, avec ses champs de canne à sucre et les esclaves courbés sous le soleil de plomb, la violence des maîtres, le refuge du vaudou. Et le désir de liberté. Car entre soldats, courtisanes mulâtres, pirates et maîtres blancs, souffle le vent de la révolte. »

Mon avis : immense coup de coeur pour ce livre! J’essaye de prêcher la bonne parole un peu partout autour de moi et sur la blogosphère : lisez le, lisez le! ❤️💛💜

C’est un mélange doux-amer de magie et d’Histoire. Et quelle (triste) histoire : celle de l’esclavage des îles des Caraïbes aux Etats du sud des Etats-Unis. Le livre relate la vie d’une esclave : Zarité de ses 8ans à ses 53 ans. Une vie pleine d’aventures et de souffrance, mais également de rébellion et de quête vers la liberté.

La plume de l’auteure est très belle et nous plonge totalement dans l’univers chaud et suranné des plantations de Saint Domingue. 🌴☀️

Il y a beaucoup de personnages (tous ceux que Zarité va être amenée à croiser dans sa vie), mais on ne se sent jamais submergé par les informations. Tout est amené en douceur et avec assez de détails pour se souvenir de tout. J’ai vraiment eu l’impression d’être captivée par une série télé.

On assiste aux premiers émois et aux moments de joie de la jeune femme, mais également à de terribles scènes qui nous retournent les tripes. Une magnifique fresque historique pour mieux comprendre et se souvenir des dégâts de l’esclavage et des marques au fer rouge qu’il a laissé… 

En bref : vaudou, sensualité, souffrance et espoir sont au rendez-vous! Au risque de me répéter : courez le lire!! 🏃🏽📖

Le + : J’ai découvert grâce à cette auteure qu’il existait un courant littéraire dit du « réalisme-magique » dont d’autres auteurs latino américains font partis notamment Gabriel Garcia Marquez. Ce style est utilisé lorsque des éléments magiques ou surnaturels surgissent dans un environnement réaliste et historique. 🔮


 

IMG_20160423_113247

Le livre : L’homme idéal existe. Il est québécois 

L’auteure : Diane Ducret est une auteure belge. Elle a collaboré à la rédaction de documentaires historiques et a animé, en 2009 Le Forum de l’Histoire. En 2011, elle sort son premier livre, « Femmes de Dictateur »,  véritable best-seller  traduit dans 20 langues! Elle est chroniqueuse pour différentes émissions de télévision et radio telles que « on va s’gêner », « les pieds dans le plat », « les grosses têtes ».

Le synopsis :  » Bonne nouvelle : l’homme idéal existe ! Il ne parle pas : il jase. Il n’embrasse pas : il frenche. Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle. Vous l’aurez deviné: il est Québécois. Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant. L’homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !  »

Mon avis : Une comédie romantique grinçante et très drôle. Ce petit livre au format original se lit en quelques heures et se présente sous la forme de petites chroniques liées entre elles par un fil conducteur : un flirt plus ou moins caliente 🔥 avec un beau québécois quadra et papa. Notre héroïne handicapée du sentiment (si si un peu) va s’embarquer pour le pays-du-caribou-en-folie ❄️ et nous emmène avec elle dans des péripéties cocasses. Drôlerie renforcée par les énormes quiproquos linguistiques! Il faut dire que le québécois parle un patois étrange 🇨🇦

Le hic : Certaines scènes un peu trop stéréotypées et une petite lourdeur sur ces fameux quiproquos qui ne sont parfois pas vraiment nécessaires même pour une nocive du québécois comme moi…

En bref : un chouette OVNI pour la génération Y des désillusionnés éperdument romantiques 💖

Un petit extrait :

Tous les actionnaires de cette relation s’engagent à respecter au quotidien les principes inscrits dans le présent pacte :

Principe général d’indépendance. Depuis le jour de ma création, je suis une entité à part entière avec une capacité d’autonomie supérieure à celle d’une batterie de téléphone, une viabilité intellectuelle et économique, bref, je pense et je gagne ma vie toute seule, j’espère qu’il en est de même pour toi. On peut avoir des activités en commun, mais on a deux cerveaux séparés. C’est pour en faire usage. Les « on a aimé ce film », « on a détesté cette position » seront proscrits par la loi.

Egalité de traitement. Si je fais les courses, tu fais la vaisselle. Aucun des deux ne tirera avantage de l’autre actionnaire de la relation sans prendre soin de lui. Un « je t’aime » est égal à un câlin, un « qu’est-ce qu’on mange » à une nuit de chasteté imposée.

Principe de la transparence. Tu ne me la feras pas à l’envers, on est là chacun par envie mutuelle, si ce n’est plus le cas merci de me le dire. Si une tentation d’acquisition-fusion avec une autre société se profile, merci d’en prévenir l’actionnaire qui prendra ses distances et te fera une OPA dans ta face.

Conflit d’intérêts. La SCA pourra être amenée à rencontrer des conflits divers. Le principe suivant sera toujours applicable : « tu as tort, j’ai raison ».


 

IMG_20160507_143853

Le livre : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur 

L’auteure : Harper Lee était une romancière américaine, née dans une petite ville d’Alabama. Elle se lance dans des études de droit avant d’abandonner pour se consacrer à l’écriture. Elle écrivit dans un premier temps des nouvelles dont une deviendra plusieurs années plus tard « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » sur les conseils de son agent littéraire. Ce livre a connu un succès monumental, publié en pleine période de lutte pour les droits civils. Il est considéré comme un classique de la littérature. Ce roman est encore aujourd’hui étudié au collège et lycée. Il reçut le prix Pulitzer de la fiction en 1961. Harper Lee reçoit en 2007 la médaille présidentielle de la Liberté de la part du président George W. Bush pour sa contribution à la littérature.

Le synopsis : « Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort. »

Mon avis : Comme tout le monde j’ai énormément entendu parler de ce livre et il était dans ma top liste des classiques à lire. Après la triste nouvelle de la disparition d’Harper Lee, je me suis dis que c’était définitivement le moment de découvrir ce monument de la littérature américaine, d’autant plus que le sujet abordé par le livre me touche particulièrement.

J’ai beaucoup aimé le style d’Harper Lee, malgré son côté très descriptif. La narration est originale et plus complexe qu’il n’y paraît à première vue puisque Scout raconte trois années de son enfance (parfois du haut de ses 8 ans et parfois en tant que jeune femme), les deux se rejoignant très habillement. Le livre décrit parfaitement la vie d’une petite ville tranquille du sud des Etats-Unis dans les années 30, la place qu’occupe la religion et l’importance des « bonnes » manières, mais aussi l’exclusion sociale qui est prédominante : celle des noirs bien sûr, mais également celles des gens différents de ce que ces « dames » et « gentlemen » attendent.

On passe ainsi des étés chauds ☀️🌾 et insouciants des enfants accompagnés de leurs jeux et bêtises habituelles à une prise de conscience parfois douloureuse de la réalité sociale. Scout a un côté garçon manqué, elle est mature pour son âge, ce qui rend la lecture agréable. C’est original de découvrir cette triste période par les yeux d’une enfant qui n’y comprend pas grand chose.

Le hic : Le rythme est assez lent, le procès tant attendu ne se déroulant qu’en bonne seconde partie du livre et sur une vingtaine de pages seulement. Force est d’admettre  qu’après toutes les éloges entendues, je m’attendais à un livre bien plus engagé pour la cause des noirs américains. Bien entendu, il l’est mais j’aurais voulu que le sujet soit traité plus en profondeur. L’histoire étant raconté par une enfant c’est assez logique que cette préoccupation passe au second plan et soit abordée avec un regard innocent. Toutefois, j’aurais bien aimé que certains chapitres soient raconté du point de vue de Jem, le grand frère, qui comprend mieux ce qui se passe autour de lui et qui passe par de grandes phases de doutes et de tristesse (ajoutés à la puberté, melting-pot assez explosif).

En bref : Un livre tout en métaphore et subtil. Une très belle histoire que je conseille sans hésiter, mais que j’aurais souhaité légèrement plus « anti-segrégationiste ».

Le saviez-vous ?

  • Truman Capote s’est revendiqué comme auteur d’une partie du livre (sans la moindre preuve). Il aurait en revanche inspiré à Harper Lee qui le connaissait bien le personnage de Dill.
  • Il plane un certain mystère autour de ce livre et de son auteure, car beaucoup se sont demandés s’il ne s’agissait pas d’un roman autobiographique. Il y a en effet beaucoup de points de concordance : tout d’abord le père d’Harper Lee était avocat à Monroeville (et également élu à la chambre des représentants de l’Alabama comme Atticus Finch) ; le nom de famille « Finch » était le nom de jeune fille de la mère d’Harper Lee ; Monroeville était semblable en de nombreux points à Maycomb. Pour finir, il est probable qu’Harper Lee se soit inspirée du procès Scottsboro (1931) : deux femmes blanches portèrent plainte contre 9 hommes noirs – le plus jeune n’ayant que 12 ans – pour viol. Il fut prouvé par des certificats médicaux que les deux femmes n’avaient pas été violées et qu’elles mentaient pourtant les jeunes hommes furent presque lynchés et condamnés. Ils passèrent plus de 7 ans en prison avant d’être relaxés ou placés en liberté conditionnelle.
  • Jusqu’à ces dernières années, Harper Lee n’avait jamais republié de livres ou de nouvelles. Si bien que pendant longtemps « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » fut son unique oeuvre majeure. Beaucoup étaient très intrigués de savoir pourquoi. Ce mystère s’est un peu dispersé avec « Va et poste une sentinelle« , son second roman parut en 2015 (soit 55 ans après « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur« ). Il s’agit d’une suite : Scout Finch, désormais adulte, voyage de New York à Maycomb pour rendre visite à son père, Atticus Finch, près de vingt ans après les événements de « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ».

 

Que pensez-vous de mes lectures ? J’espère vous avoir convaincus! 

Avez-vous lu des choses intéressantes le mois dernier? Des livres à me conseiller? 📖

Crédit photos : Samsha Tavernier 

 

3 jours en Normandie…

Coucou mes petits coquillages nacrés ! 🐚 Vous allez-bien?

Une jolie virée les cheveux dans le vent, du sel plein les narines et des paillettes plein les yeux ça vous dit? 🌊

Alors, c’est parti je vous emmène dans la belle et paisible Normandie où j’ai eu l’occasion de me poser durant le week-end prolongé! ⚓️

 

*** Honfleur ***

20160426_125131_resized

IMG_20160426_142457

On commence par la belle Honfleur! Nous sommes arrivés pile à l’heure du déjeuner (bah oui, on est des petits malins! 😇) Du coup destination « Chez Laurence » un restaurant / salon de thé / brocante. Un lieu super original et peu touristique. L’ambiance est vintage et on mange très bien pour une vingtaine d’euros tout compris. Le menu propose deux types d’entrées et deux plats principaux au choix … et tenez vous bien les desserts sont à VOLONTE !! Oui oui! 🍧🍩🍪🍮

Un conseil : ce n’est pas bien grand, donc n’hésitez pas à réserver !

IMG_20160426_125651

IMG_20160426_142320

20160426_125705_resized

20160426_140830_resized

IMG_20160426_130227

IMG_20160426_132026

IMG_20160426_130358

IMG_20160426_140015

IMG_20160426_130725

IMG_20160426_141237

Chez Laurence 8 Rue des Capucins14600, Honfleur

Maintenant qu’on a bien mangé, on va pouvoir profiter du soleil et se promener dans les petites rues colorées. Il y a plein d’antiquaires pour ceux qui aiment chiner de beaux objets rares… 💸

20160426_165734_resized

20160426_164958_resized

20160426_165031_resized_1

20160426_165014_resized

IMG_20160426_142853

IMG_20160426_164702

20160426_172320_resized

IMG_20160426_143036

Nous avions entendu parler de la « forge » : une maison / jardin d’artiste, cachée dans une petite cour d’Honfleur 🎨. Nous nous y sommes donc rendus bien curieux de voir ce qui s’y cachait… Et bien nous n’avons pas été déçus surtout par le jardin qui regorge de trésor : animaux de fer forgé, mosaïque, vitraux colorés … le tout dans une joyeuse végétation. Malheureusement les photos n’étaient pas autorisées, je ne peux donc pas vous en dévoiler plus. Pour les curieux, il vaut mieux téléphoner avant pour visiter. La visite dure environ une heure et demie pour 10 euros pour les adultes et 5 pour les enfants. ça vaut le coup, le seul hic : j’ai trouvé le tour guidé trop long!

IMG_20160426_145847

IMG_20160426_145948

IMG_20160426_145914

 

*** Trouville ***

IMG_20160427_114030

Deuxième jour, destination les hauteurs de Trouville à la rencontre des magnifiques cottages et autres villas! Je bave, je bave… Enorme coup de coeur pour cette villa bordeaux (je la VEUX!) haha ❤️💜

20160427_114400_resized_1

IMG_20160427_115806

IMG_20160426_143100

IMG_20160427_114641

IMG_20160427_115122

20160427_122832_resized

IMG_20160427_115655

IMG_20160427_115827

IMG_20160426_210434

*** Deauville ***

IMG_20160427_103029

On poursuit la ballade avec Deauville, destination des stars…

Parasols colorés, cabines de plages, casino et boutiques grand luxe sous des airs de petit village normand.

IMG_20160427_105054

IMG_20160427_103331

20160427_110258_resized

IMG_20160427_104432

IMG_20160427_105344

IMG_20160427_103712

IMG_20160427_105425

IMG_20160427_105714

IMG_20160427_105441

IMG_20160427_104135

 

*** Etretat *** 

IMG_20160427_175534

Troisième et dernier jour, on va se ressourcer et en prendre plein les mirettes devant les sublimes falaises d’Etretat! 🐋

20160427_180759_resized_1

20160427_175724_resized_1

20160427_175504_resized_1

20160427_175147_resized_1

20160427_181527_resized_1

20160427_181702_resized_1

IMG_20160427_174833

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_20160428_125032

C’est également l’occasion de visiter le clos « Arsène Lupin » ou plutôt la maison de son inventeur Maurice Leblanc ✒️

20160427_173248_resized_1

IMG_20160427_173015

IMG_20160427_172852

IMG_20160427_173030

IMG_20160501_111849

Crédit illustration : Christine Couturier 

D’ailleurs, avez-vous vu le film Arsène Lupin avec le génial Romain Duris? Je vous le conseille vivement. En plus, pas mal de scènes se déroulent à Etretat, c’est l’occasion de voir les falaise de très très près!! 🎥

*** Alouville Bellefosse *** 

Nous avons fini notre périple par ce minuscule village, un peu plus loin d’Etretat pour voir ce chêne millénaire : plus de 1200 ans dans lequel une chapelle a été aménagée 🌳. Cet arbre tarabiscoté, rafistolé et dans lequel il est possible de grimper par des escaliers pentus m’a vraiment fait penser aux paysages fantasmagoriques de certains livres…

IMG_20160427_160956

IMG_20160427_155107

IMG_20160427_160703

IMG_20160427_155055

IMG_20160427_155407

Voilà, j’espère que ce petit voyage normand vous a plu et donné des idées de périples… 

Sur ce, je vais me faire une petite tarte aux pommes 🍎🐄

Crédit photos : Samsha Tavernier

*Petit bonus* 

IMG_20160423_112712

Crédit illustration : Christine Couturier

La couleur du lait – Nell Leyshon

Aujourd’hui, je vous présente un roman que j’ai lu dans le cadre du Club de lecture du Pingouin Vert, un club créé par la blogueuse Le Petit Pingouin Vert .

Si vous êtes intéressés pour participer, voici le lien de la page Facebook.

Le concept est on ne peut plus simple : à chaque édition un sondage est créé afin que tous les participants puissent proposer, puis voter pour un livre. Une fois le grand vainqueur désigné, on est libre de participer. On attend le 20 de chaque mois (pour éviter tout spoil pour ceux et celles n’ayant pas encore lu le livre) avant de pouvoir en parler tous ensemble sur la page Facebook, par messages privés, sur les blogs …

 Ce mois ci, nous avons lu :

IMG_20160507_144613

Crédit photo : Samsha Tavernier

 

Le livre : La couleur du lait 

L’auteure : Nell Leyshon est une romancière anglaise, née à Glastonbury. Après des études de littérature anglaise,  elle se lance dans l’écriture de pièces de théâtre enregistrées pour la BBC. Son premier roman, paru en 2004, « Black Dirt » figurait sur la liste de l’Orange Prize. « La Couleur du lait« est son premier livre à être traduit en français.

Le synopsis : « En cette année 1831, Mary, une jeune fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref, une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l’écriture… mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Finalement l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession. »

146d4fc98c00766f9497b28312f9dbbb

Mon avis : Un petit ouvrage qui se lit très rapidement (une journée m’aura suffit) et facilement, malgré des débuts quelques peu déstabilisants. En effet, la jeune Mary vient d’apprendre à lire et à écrire en plus d’être « une fille de ferme » comme elle le dit elle-même. Par conséquent, ses constructions de phrases ne sont pas toujours correctes, et la ponctuation lui pose problème. Toutefois, on rentre vite dans l’histoire et on comprend très bien ce que la jeune fille nous dit. J’ai même aimé cette façon de s’exprimer qui rappelle constamment au lecteur qui elle est et d’où elle vient.

ba395d160a8549f095cf7869c5526363

J’ai trouvé Mary attachante : une fermière qui semble très dure à l’extérieur et qui n’a pas sa langue dans sa poche (c’est le moins que l’on puisse dire, et ça nous vaut des répliques cinglantes) mais au cœur tendre, très attachée à sa famille. On oublie parfois son jeune âge et ses aspirations de jeune femme, tant elle a vécut de rudes épreuves.

Le rythme est assez lent, ce n’est clairement pas un livre riche en aventures. On y apprend plutôt le mode de vie, les mœurs et traditions de l’époque (1830), ce qui est très intéressant. Tout va s’accélérer à la toute fin du livre. Je dois dire que je ne m’y attendais pas du tout et ça m’a laissé sur le popotin. Difficile d’en dire plus sans en dévoiler trop, donc il vaut mieux que je m’arrête là.

86519f3b48105e034ae6705b3c191cde

En bref : Un poche très court dans lequel on se perd volontiers pour une journée ou deux et qui ne vous laissera, normalement pas indifférent! Sans être un coup de cœur, j’ai beaucoup apprécié cette plongée un peu sombre au XIX ème siècle en compagnie de cette jeune fille aux cheveux de la couleur du lait !

Alors il vous tente ? J’espère vite vous retrouver dans notre club de lecture! 

La bisette! 

Spring Mood🎈

Hello mes petits cornets de glace à l’italienne ! 🍦

Ces derniers temps, il a fait grand soleil ☀️ (enfin pour quelques jours parce que là c’est plutôt le parapluie qui est de sorti, mais on ne désespère pas, ça va revenir!), les arbres bourgeonnent, les fleurs éclosent 🌷 et on a des pulsions de shopping maillots de bain et robes légères (bon d’accord je parle pour moi).

Du coup, la période des pique-niques et autres flâneries dans les parcs et au bord de la Seine va bientôt sonner et quoi de mieux dans ces moments de pure félicité que de s’accompagner d’un livre accordé à son humeur?! 📖

C’est pourquoi j’ai décidé de vous concocter une petite wishlist littéraire de printemps avec pour thème le renouveau, la légèreté, la quête de soi et du bonheur…

Sacré programme! Ready?

ea6fa19b5d6701b14f172734b94abd8a

(source)

« Et puis, Paulette … » – Barbara Constantine

photo 1

« Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette…Avec légèreté, la romancière brosse le portrait d’une société qui aurait tout à gagner à ne pas se couper de la terre et à prendre soin de ses anciens.Un récit hors du temps, tout à fait rafraîchissant. »

« Le club des incorrigibles optimistes » – Jean-Michel Guenassia

photo 3

« Michel Marini avait douze ans en 1959. C’était l’époque du rock’n’roll et de la guerre d’Algérie. Lui, il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l’arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres. Ces hommes avaient passé le Rideau de Fer pour sauver leur peau. Ils avaient abandonné leurs amours, leur famille, trahi leurs idéaux, et tout ce qu’ils étaient. Ils s’étaient retrouvés à Paris dans ce club d’échecs d’arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu’ils étaient tous d’incorrigibles optimistes. » 

9d602d7bf798c11f9400d7c144f70e3a

« Ensemble c’est tout » – Anna Gavalda 

photo 2

« Camille dessine. Dessinait plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l’existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère.
Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l’idée de mourir loin de son jardin. Ces quatre là n’auraient jamais dû se rencontrer. Trop perdus, trop seuls, trop cabossés… Et pourtant, le destin, ou bien la vie, le hasard, l’amour – appelez ça comme vous voulez -, va se charger de les bousculer un peu. Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. Au lieu de se faire tomber, ils s’aident à se relever. »

« Emma » – Jane Austen 

photo 5

« Le destin n’y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c’est qu’Emma s’est improvisée des talents d’entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s’immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu… « 

a0d2e92dea4b3daa6e42d6c9b8ba6a3e

(source)

2fc057eba54d53fed2ec21a3f008ae66

(source)

« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » – Raphaëlle Giordano

photo 1

« Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë.— Une quoi ?— Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude…— Mais… Comment vous savez tout ça ?— Je suis routinologue.— Routino-quoi ?Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement.Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves… »

« Avant toi » – Jojo Moyes

photo 3

« Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis. »

60ed34acd52440ecad957977446f7590

(source)

« Raison et sentiments » – Jane Austen 

photo 4

« Raison et sentiments sont joués par deux soeurs, Elinor et Marianne. Elinor incarne la raison conforme aux usages du monde, tandis que l’intrépide Marianne parie sur le sentiment. Mais à l’une et l’autre de ces jeunes filles en fleurs manque l’atout indiscutable, la clé de toute réussite en ce monde : l’argent. Il leur faut donc chercher mari. »

« Tu me trouveras au bout du monde » – Nicolas Barreau

photo 5

« Lorsque Jean-Luc Champollion, jeune galeriste de talent et don Juan à ses heures, reçoit la lettre d’une énigmatique correspondante, ce ne sont que les prémices d’un irrésistible jeu de piste amoureux. Que désire cette femme qui distille savamment les indices et tarde à se dévoiler ? Comment la convaincre de tomber le masque ? Jean-Luc devra-t-il aller jusqu’au bout du monde pour la tenir enfin dans ses bras ?  »

c77ab3309f8962fa8954662cfcdc7187

(source)

« Le monde de Sophie » – Jostein Gaarder 

photo 1

« A la veille de ses quinze ans, Sophie Amundsen, jeune fille « presque modèle », reçoit une lettre d’un mystérieux individu. A l’intérieur, une seule phrase : «Qui es-tu ?» C’est le début d’une étrange correspondance qui l’amène peu à peu à partir sur les traces des plus grandes figures de la philosophie. Un roman initiatique paré de magie devenu grand classique de la littérature contemporaine. »

« Bel-Ami » – Guy de Maupassant  (un petit classique à relire…)

photo 4

« A qui Georges Duroy doit-il son irrésistible ascension ? Aux femmes séduites par sa jeunesse et sa beauté. La petite fille de l’une de ses maîtresses le surnommera Bel-Ami. Et ce fils d’aubergistes normands, à Canteleu, deviendra baron Du Roy de Cantel. L’amitié lui ouvrira la carrière journalistique. L’amour lui donnera l’argent et la gloire. « 

« La maison de l’orchidée » – Lucinda Riley 

photo 2

« Dans son enfance, Julia Forrester a passé des moments idylliques dans le parc de Wharton Park. Un immense et magnifique domaine où son grand-père était chargé de prendre soin de la serre des orchidées. Des années plus tard, Julia est devenue une pianiste de renommée mondiale. Alors qu’elle fait face à une tragédie personnelle, elle revient sur les traces de son enfance et renoue avec Christopher, l’héritier de Wharton Park. Un journal intime, écrit dans les années 1940 par le grand-père de Julia, est découvert lors de travaux de rénovation. Quels mystères contiennent ces pages ? Dans les méandres de l’histoire de deux familles ravagées par la guerre, Julia va découvrir de sombres secrets qui vont bouleverser sa vie. »

013e7ea7c5ab41a03c126cad2f665aca

(source)

407cdb5545888255d2de5efa2dae41eb

(source)

« Un dimanche au bord de la piscine » – Sophie Kinsella 

photo 3

« Amelia et Katy, neuf et sept ans, ne se tiennent plus d’excitation : dimanche, c’est la fête chez les Delaney, ils ouvrent la piscine à tout le village ! Et on annonce du beau temps, que demander de plus ? Sauf que la fête va tourner à la catastrophe : Katy fait une mauvaise chute. Alors que la fillette est évacuée à l’hôpital, la consternation laisse place à la colère. Qui surveillait les filles ? Pour sûr, les parents étaient encore en pleine dispute ! Le père a dû flirter avec la jolie pianiste qui vient de s’installer au village. Et les Delaney, ne sont-ils pas aussi responsables ? Depuis le temps qu’on leur dit que leur piscine n’est plus aux normes. D’ailleurs, la mère ferait bien de suivre les conseils de son jeune et bel avocat et leur faire un procès ! Bientôt, c’est tout le village qui va se déchirer, réveillant au passage les vieilles rancœurs et les ragots les plus croustillants… »

« Nymphéas noirs » – Michel Aussi

photo 4

« Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéa, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé… »

Alors, cette sélection vous tente? Quels livres prévoyez-vous de lire les pieds dans l’herbe? 🌱🌿🍀

Des bisous mentholés 💋

 

London # Harry Potter studios

🌟« Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises »🌟

Mouhaha vous avez deviné mes petits choipeaux magiques? Je vous emmène à Poudlard! *Sauts sur place de gamine surexcitée*

Je pense que vous commencez à bien le comprendre, je suis une fan inconditionnelle de J.K Rowling et de son univers. Harry Potter c’est toute mon enfance et mon adolescence, ma madeleine de Proust, la saga qui m’a convaincu qu’écrire et lire étaient mes passions. Je ne compte même plus le nombre de mes relectures et revisionnages de films haha. Même en allant à Londres pour étudier je revoyais les scènes de mon imaginaire dans chaque vieux pub rustique ou petites ruelles mystérieuses (la cinglée).

Bref, visiter les studios Harry Potter était juste LA chose incontournable! J’ai attendu patiemment la venue de la grande soeur pour y aller et franchement ça valait le coup.

Je vous glisse toutes les infos pratiques à la fin de l’article… En attendant, laissons place à un peu de magie dans ce monde de brutes !

29

IMG_2423

15

IMG_2424

12

IMG_2434

IMG_2409

IMG_2439

IMG_2479

IMG_2487

IMG_2450

IMG_2445

IMG_2486

IMG_2443

IMG_2530

IMG_2478

IMG_2510

IMG_2491

Ahhh LA fameuse bieraubeurre! Bon, grosse déception, c’est pas bon du tout, autant vous le dire tout de suite… Je vais rester sur mon petit café latte ☕️

IMG_2511

IMG_2524

IMG_2496

IMG_2505

IMG_2532

IMG_2531

IMG_2546

IMG_2549

IMG_2551

IMG_2550

IMG_2555

IMG_2561

IMG_2553

IMG_2574

IMG_2586

20140511_200642

Prévoyez un sérieux budget pour la boutique de souvenirs qui est énooooorme et pleine de surprises! Même pour les moins fans les étales de sucreries magiques ne peuvent que vous taper dans l’oeil (je vous aurai prévenu) 💸💸

J’espère que mes photos et celles de la sista vous ont mis des éclairs dans les lunettes ⚡️Voici comme promis les infos techniques :

Je vous conseille de réserver sur ce site où les billets (simples) sont à 35 pounds pour un adulte. Nous n’avions pas pris les multiples options parce qu’avec les billets de train et les souvenirs ça commence à chiffrer (budget étudiant n’oublions pas haha). Nous avons pris le train depuis Londres à la station Euston jusqu’à l’arrêt Watford Junction (comptez 30 minutes environ) où un magicobus viendra vous chercher pour vous déposer direct devant les studios!

En ce qui concerne les horaires, certains conseillent de prendre tôt pour pouvoir rester aux studios le plus longtemps possible. Nous avions, quant à nous, pris pour la visite de 16h30 (et nous sommes arrivées un peu en retard shame on us… Je vous laisse imaginer le big stress « on ne va paaaas pouvoir rentrer 😱 APOOOCALYSPSE!!!! ») du coup, je ne peux que conseiller de prendre un tour l’après midi, histoire de faire une petite visite la matinée dans le Central London (nous avions opté pour Camden)…

La visite est libre donc vous pouvez vous balader où vous le souhaitez et rester pour toute la vie (non faut pas exagérer quand même). N’oubliez pas de charger à bloc vos batteries de Nikon, Canon, portable et tout ce qui servira à immortaliser ces beaux moments.

Allez, « méfaits accomplis » ! 🌟

Crédit photos : Samsha Tavernier et Le Placard d’Anais

1 librairie / 1 quartier # Rue Saint-Anne et Opéra

Hello amigos!

J’espère que vous allez bien mes chats !

Le week-end dernier je suis partie en exploration dans les rues parisiennes afin de vous dénicher une nouvelle petite pépite littéraire (ahlala j’en fais des choses difficiles pour vous, n’est-ce pas? 😆)

Autant briser le suspense tout de suite, je l’ai trouvé dans les rues colorées et authentiques du quartier de l’Opéra et plus exactement dans la rue Saint-Anne…

Allez, suivez moi je vous emmène en promenade! 🇯🇵

***

Hi guys! Hope you’re all good! 

Last week-end I walked through Parisian streets trying to find a new hidden literacy treasure. Hard work isn’t it?! Haha

No suspense, I have found a super duper bookshop in the colorful and authentic « Saint-Anne » street! Let’s go… 

IMG_20160416_135612

IMG_20160416_152518

IMG_20160416_141913

Direction la librairie « voyageurs du monde » dans la Rue Saint-Anne! On ne peut pas la manquer avec sa belle façade noire et sobre. Pourtant, à l’intérieur, elle regorge de trésors! Le concept de cette libraire est super : elle recense tous types d’ouvrages par catégorie de pays! Vous y trouverez ainsi des guides, des cartes, mais également des livres de fictions, d’explorations, de cuisine ou de photographies de tous les pays du monde! 🇨🇳🇫🇷🇩🇪🇺🇸🇬🇧

***

The bookstore is called « voyageurs du monde » (globetrotters). Impossible to miss its pretty black facade. Inside, it is full of treasure from all over the world! The concept : you will be able to find novels, maps, travel guides, cooking book, clothes and everything classified by countries!

IMG_20160416_135503

A l’intérieur, on est accueilli par un grand escalier en colimaçon et une douce ambiance boisée et authentique! Une vraie antre d’explorateur à la Jules Verne! 🚀

The environment is cozy and wooded. It makes me though about the Jules Vernes’ universe… 

IMG_20160416_135709

IMG_20160416_135919

IMG_20160416_135744

IMG_20160416_140147

Si si, j’ai choisi ce pays totalement au hasard!!

IMG_20160416_140107

De gros et moelleux fauteuils en cuir n’attendent que votre popotin pour vous offrir un moment de détente et de voyage immobile!

Cozy leather armchairs are just waiting for you : such a relaxing promise 

IMG_20160416_140228

IMG_20160416_140247

IMG_20160416_140139

Puis, vient la pièce de tous les désirs! La salle des map-mondes! Haha oui vous ne le savez peut-être pas, mais j’ai une passion pour ces globes à l’image de la terre, sans doute parce qu’ils véhiculent un doux rêve d’aventure et de découverte!

I was blown away in front of this little room full of … wonderful world map (my passion, don’t ask me why)

IMG_20160416_140358

IMG_20160416_140421

L’ambiance est cozy et légèrement bohème : tout ce que j’aime!

IMG_20160416_140444

IMG_20160416_140755

IMG_20160416_140813

IMG_20160416_140516

IMG_20160416_140551

IMG_20160416_140611

Il y a également un espace pour les plus petits! 👦🏻👧🏼

There is even a space dedicated for children ! 

IMG_20160416_140652

Pour finir, vous pouvez acheter valises, vêtements, kit de voyage, papeterie… Bref un vrai paradis !

Finally, some suit cases, backpack and other travel kit are waiting for you to go « for a wonderful adventure » 😉

IMG_20160416_141137

IMG_20160416_141202

Et puis, si tous ces magnifiques livres sur le voyage vous ont donné envie de faire vos valises sur le champ en direction de nouveaux cieux, il y a l’agence de voyage juste en face! Haha pratique non? Ils ont vraiment pensé à tout, les petits malins! 💸

If you are still not decided to buy your plane tickets, don’t worry the store just in front of the bookstore will complete all your resolutions : a travel agency haha ! They are so foxy… 

IMG_20160416_141808

IMG_20160416_135515

Evidemment, vous devez bien vous douter que je ne suis pas repartie les mains vides! Mais j’ai tout de même décidé de rester raisonnable. Du coup j’ai opté pour une belle sérigraphie en édition limitée (il n’en a que quelques exemplaires) ! Et puis même leurs prospectus sont super jolis, j’en ai donc piqué un pour le transformer en marque-page exotique…

It was much too hard for me to leave this paradise with empty hands haha but I was very reasonable and I’ve opted for a pretty and unique serigraphy and I have grabbed one of their cute flyers to make an exotic bookmark. 

IMG_20160417_151729

Autant vous dire que toute cette excitation, nous a creusé l’appétit pas vrai? Puisqu’on est dans la Rue Saint-Anne, je vous emmène déjeuner dans un des meilleurs restaurants japonais de la capitale : « Higuma »! Des célébrités viennent y manger assez souvent… La déco ne paye pas de mine et il faut souvent attendre de longues minutes avant d’avoir une table (surtout le week-end), mais l’attente vaut vraiment le coup! 🎏🏮🎌

Now that we are full of dreams, our stomachs are starving ! Great, it’s time to guide you toward one of the best Japanese restaurant of Paris : « Higuma ». Some celebrities have their habits there and the queue can be a bit discouraging (especially during the week-end) but it definitively worths it. 

IMG_20160416_152408

A l’intérieur, vous pouvez assister en direct à la préparation des plats par des cuisiniers-experts japonais! Ils sont plutôt impressionnants avec leurs grandes poêles de fontes desquelles ils font jaillir de grandes flammes rougeoyantes. Ils y plongent leurs mains sans hésitations pour préparer nos gyozas et autres bons plats! Autant vous dire que ça fait passer l’attente plus vite!

Inside, you will assist to the dishes preparation and it is quite impressive ! The expert cookers are so skillful and rapid… 

Les plats sont servis ultra rapidement. C’est super bons et très copieux et pompon sur la Garonne, les menus sont à 11euros! 🍜🍚🍤

The service is quick and it is so good and copious (for only 11euros !) 

Après ce copieux repas, une petite ballade digestive s’impose. En arrivant, j’ai repéré le passage Choiseul que je ne connais pas encore…

IMG_20160416_152908

IMG_20160416_153222

On retrouve l’ambiance asiatique de la Rue Saint-Anne, avec les bars à sieste et les boutiques kawaï qui proposent des affiches et peluches à l’effigie des héros des studio Ghibli!

Let’s go to the « Passage Choiseul ». You will find the same asiatic environment : nap bar, kawaï shops with a great choice of stuffed animals directly inspired by the animated movies made by the Studio Ghibli! 

IMG_20160416_153456

IMG_20160416_153603

IMG_20160416_153853

IMG_20160416_153933

Vous trouverez ces adorables peluches (pour lesquelles j’ai bien failli craquer dans la boutique Box in!)

Allez, je vous glisse deux petites vidéos du maître Hayao Miyazaki pour ceux qui ne connaissent pas…

IMG_20160416_154210

IMG_20160416_154252

J’ai également repéré la mignonne échoppe de « Lili’s brownies » qui me tente bien pour le goûter avec toutes ces couleurs, ces smoothies et sa large palette de cake et autres douceurs! 🍪🍩🍰

To kill us a bit more, there is also the cutest shop ever : « Lili’s brownies » full of color, sugar, sugar and sugar… 

IMG_20160416_153314

IMG_20160416_172522

Allez, on poursuit vers le majestueux opéra Garnier, histoire de s’en mettre plein les yeux et de profiter plus longtemps de ce beau ciel bleu !

IMG_20160416_155228

Je vous conseille également le passage Edouard VII pour son côté typique parisien et ses petites boutiques histoire de faire un peu de shopping!

To finish the day with style, I advice you the Edouard VII street for its shops … 

IMG_20160416_170839

IMG_20160416_170921

Alors la journée vous a plu? Etes-vous tenté par ma librairie des voyageurs? 

La bisette! 💋

Crédit photos : Samsha Tavernier