Le nouveau nom (L’amie prodigieuse – Tome 2) – Elena Ferrante

Après avoir assisté à l’engouement provoqué par la saga d’Elena Ferrante, j’ai décidé de m’y mettre. Je vous chroniquais ici le premier tome « L’amie prodigieuse » et vous disais avoir adoré son atmosphère magnétique et passionnée. J’étais impatiente de découvrir la suite et de savoir si la magie opérerait une nouvelle fois.

Le livre : « Le nouveau nom »

Crédit photo : Cosmic Sam

L’auteur(rice) : Elena Ferrante est un(e) auteur(rice) italien(ne) né(e), selon ses dires, en 1943 à Naples. Il s’agit d’un pseudonyme littéraire car l’auteur(e) tient à rester anonyme et refuse toute publicité hormis de rares interviews écrites. Lors de celles-ci, Elena Ferrante a reconnu être une femme, mère de famille, et que son œuvre était d’inspiration autobiographique. Selon certaines hypothèses, il pourrait s’agir d’Anita Raja, éditrice et traductrice italienne . C’est le journaliste Claudio Gatti qui affirme avoir percé le mystère en observant une corrélation entre les droits d’auteur que la maison d’édition d’Elena Ferrante perçoit de ses ouvrages et les honoraires que la société verse la même année à la traductrice Anita Raja. Cette hypothèse n’a été ni confirmée, ni démentie. En revanche, une analyse scientifique basée sur neuf études différentes (comparaison avec le vocabulaire utilisé etc…) a attribué la paternité des œuvres à Domenico Starnone, le mari d’Anita Raja. Traduits dans quarante langues, les livres d’Elena Ferrante remportent un immense succès. Elena Ferrante est citée, par le magazine Time, parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde en 2016.

Le résumé : « «Si rien ne pouvait nous sauver, ni l’argent, ni le corps d’un homme, ni même les études, autant tout détruire immédiatement.» Le soir de son mariage, Lila, seize ans, comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qu’elle déteste. De son côté, Elena, la narratrice, poursuit ses études au lycée. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia. L’air de la mer doit aider Lila à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. »

Mon avis : Dans ce second opus, on retrouve Lila et Elena qui ont bien grandi. Elles ont, en effet, définitivement quitté le monde de l’enfance pour celui perturbant de l’entrée dans l’âge adulte.

Aussitôt après son mariage Lila déchante et regrette, tandis qu’Elena, déchirée par des émotions sans cesse contradictoires, essaye d’y voir plus clair et de tracer sa route. Cette dernière est en quête d’une existence qui lui soit propre, loin de l’emprise ambiguë de Lila.

Les deux jeunes femmes se découvrent et vont être soumises aux épreuves de la vie : l’amour, les premières expériences sexuelles, la violence de l’Italie des années 60, les séquelles de la guerre, l’abandon, la richesse et la misère.

Des instants de joie féroce aux moments de spleen amers, tout y passe et tout est superbement raconté par Elena Ferrante. L’atmosphère est bruyante, saturée d’odeurs appétissantes, on y trouve des couchers de soleil rougeoyants et des paysages de bord de mer, ce qui rend l’histoire encore plus vivante.

On se laisse complètement prendre par ce feuilleton napolitain. On s’attache également de plus en plus aux personnages et notamment à celui d’Elena qu’on a envie de soutenir et d’aider à fuir Lila (tout en comprenant son envie irrépressible de vivre avec un grand V à ses côtés).

Dans ce livre, rien ni personne n’est noir ou blanc et c’est justement cette ambivalence qui rend l’histoire si prenante.

Une nouvelle fois la dernière page nous laisse sur notre faim et terriblement impatients de lire la suite (que je vais d’ailleurs m’empresser d’acheter).

En bref : Mon coup de coeur pour la saga est confirmé. Foncez la découvrir si ce n’est pas déjà fait!

Vous connaissez cette saga? Vous en pensez quoi? 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Couturier christine dit :

    J’ai en effet entendu beaucoup parler de cet auteur mais je n’ai pas encore franchi le pas de la lecture. Ton avis positif m’engage à m’y mettre.

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Son style est tout à fait particulier, on est tout de suite plongée dans une atmosphère à l’italienne et on se passionne vite pour les personnages. Je pense que tu aimeras. Je suis en tout cas très contente de t’avoir donné envie de lire cette saga!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.