Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

le

Franck Thilliez est un auteur de thrillers que j’affectionne tout particulièrement. Je l’ai découvert avec son roman « Rêver » (dont je vous parlais ici) et j’ai aussitôt été addict à ses mots et à l’atmosphère angoissante qu’il sait si bien retranscrire. J’ai poursuivi ma découverte de sa bibliographie un peu dans le désordre avec les aventures de Sharko et Hennebelle un duo attachant d’enquêteurs de la police judiciaire (ici).

C’est donc avec toujours autant de plaisir que je me suis lancée de la lecture du « Manuscrit inachevé » et je vous garantis que les frissons étaient, une nouvelle fois, au rendez-vous.

Le livre : « Le manuscrit inachevé »

Crédit photo : L&T

L’auteur : Franck Thilliez est un écrivain français, auteur de romans policier et de thrillers, il est également scénariste. Il est l’auteur de nombreux livres salués par la critique qui se sont classés à leur sortie dans la liste des meilleures ventes. Pour le suivre c’est ici !

Le résumé : « Une enquête sans corps. Une défunte sans visage. Un thriller sans fin.
Aux alentours de Grenoble, une voiture finit sa trajectoire dans un ravin. Dans le coffre, le corps d’une femme. À la station-service où a été vu le conducteur, la vidéosurveillance est claire : l’homme n’est pas le propriétaire du véhicule. Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète : un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu,  » L’Inspirante « , villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale, et le traumatisme de l’enlèvement de sa fille Sarah. L’agression soudaine de son mari va faire resurgir le pire. Dans le vent, le sable et le brouillard, une question parmi d’autres se pose : vers qui et vers quoi se tourner quand l’unique vérité est que tout vous devient étranger ? »

Mon avis : « Le Manuscrit inachevé » est ce qu’on appelle un roman « one shot » (c’est à dire qu’il ne fait pas partie d’une série). Ce livre est un peu particulier parce qu’il s’agit d’un récit enchâssé, une triple mise en abîme si l’on veut. En effet, le livre que l’on a en mains nous est présenté, dans le prologue, comme étant celui d’un auteur de romans noirs à succès qui n’aurait jamais pu être terminé en raison de son suicide. Ce livre ainsi intitulé « Le Manuscrit inachevé » narre lui-même l’histoire d’une autrice de thrillers qui écrit un roman sans fin appelé « Le Manuscrit inachevé »… Un petit casse-tête chinois dès les premières pages. J’adore.

Cette autrice, Léane, va malheureusement être confrontée à de sombres et terribles évènements dont l’enlèvement de sa fille de 17 ans. Alors que l’enquête semble close, une succession de macabres découvertes va tout faire basculer et remettre en cause l’ensemble des certitudes de Léane et de la police. Eprouvée au plus profond d’elle même, Léane est poussée dans ses derniers retranchements et sa quête de vérité va la conduire au bord du précipice.

Parallèlement à son enquête, la police judiciaire est également sur le coup. A l’instar des autres romans de Franck Thilliez, on retrouve des policiers volontaires, guerriers de la paix, gouttes d’eau dans l’océan du chaos et pourtant, bien souvent, derniers remparts. Eux qui sacrifient leur vie privée et leur santé mentale afin de lutter contre la noirceur de certaines âmes sont bousillés par leur métier, exténués, mais toujours résiliants.

Franck Thilliez explore un de ses thèmes de prédilection : la mémoire – qu’il s’agisse de sa perte ou, à l’inverse, de son omniprésence – via des personnages tantôt amnésiques, tantôt hypermnésiques.

« Le Manuscrit inachevé » fait, par ailleurs, appel à des références de la littérature à suspense (« Sherlock Holmes » d’Arthur Conan Doyle, « Arsène Lupin » de Maurice Leblanc), lesquelles prennent tout leur sens à la fin de l’histoire.

Le tout donne un mélange explosif, riche en rebondissements et en frissons. Le rythme narratif est sans répit et même les paysages de la Côte d’Opale semblent hostiles et plombés, au diapason de cette intrigue morbide. Ames sensibles s’abstenir, Franck Thilliez a un certain goût pour le glauque et un véritable talent pour le raconter…

Vous avez lu ce roman ? Vous connaissez Franck Thilliez ? 

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Crisanasam dit :

    Bel article qui donne envie de se lancer dans la lecture de ce roman .

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Merci beaucoup ! Je suis contente de t’avoir donné envie de découvrir Franck Thilliez

      J'aime

Répondre à Crisanasam Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.