Blanc Mortel – Robert Galbraith

le

Me revoilà avec mon avis sur le quatrième tome des enquêtes du détective Cormoran Srike et de son bras droit Robin Ellacott : « Blanc mortel« .

J’avais adoré les trois premiers volumes (dont je vous parlais ici, ici et ici) et j’avais hâte de savoir  ce que Robert Galbraith (aka J.K. Rowling) réservait à nos Sherlock et Watson des temps modernes…

Le livre : « Blanc mortel »

Crédit photo : L&T

L’auteur : Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K Rowling, l’auteure britannique qui a écrit la célebrissime saga « Harry Potter » traduit dans 67 langues et vendue à plus de 450 millions d’exemplaires. Elle a également écrit le roman « Une place à prendre » qui a été adapté en série par la BBC. Avec la saga sur les aventures de Cormoran Strike, J.K Rowling a souhaité sortir de sa zone de confort et questionner sa qualité d’auteure. Ses livres policiers ont été salués par la critique avant que son identité ne soit révélée (et ne fasse exploser les ventes!) Pour la suivre : c’est ici et ici.

Le résumé : « Lorsque Billy, un jeune homme perturbé, vient demander l’aide du détective privé Cormoran Strike pour enquêter sur un crime dont il pense avoir été témoin durant son enfance, Strike est perplexe. Billy, de toute évidence, est psychologiquement instable et ne parvient pas à se souvenir de nombreux éléments concrets. Il semble néanmoins sincère et son histoire crédible. Mais avant que Strike n’ait le temps de l’interroger, Billy, paniqué, parvient à s’enfuir. Afin de percer le mystère de l’histoire racontée par Billy, Strike et Robin Ellacott autrefois son assistante et désormais sa partenaire à l’agence s’engagent sur un chemin sinueux à travers les bas-fonds de Londres jusqu’à un sanctuaire secret au coeur du Parlement, puis dans un magnifique mais sinistre manoir de la campagne anglaise. Alors que l’enquête s’avère labyrinthique, la vie de Strike est également loin d’être rectiligne : sa nouvelle notoriété en tant que détective l’empêche désormais d’opérer en sous-main, comme à son habitude. De plus, sa relation avec son ancienne assistante devient plus périlleuse que jamais Robin lui est certes indispensable professionnellement, mais leur relation personnelle se complique de jour en jour… »

Mon avis : Cette série policière est une valeur sure à mes yeux et je n’ai pas été déçue par ce nouvel opus. J’ai, en effet, pris beaucoup de plaisir à retrouver les personnages attachants de Cormoran et Robin et à les voir évoluer dans cet imbroglio politique.

Leur nouvelle enquête nous entraîne au coeur même du gouvernement et plus particulièrement au sein de la chambre des communes du Palais de Westminster.

Cormoran et Robin vont devoir s’adapter et évoluer dans des cercles bien éloignés de leur zone de confort : de la haute bourgeoisie britannique aux communautés anarchistes, et ce afin d’espérer trouver des réponses aux nombreuses questions auxquelles ils devront faire face. Le tout dans une atmosphère londonienne exaltée par les préparatifs des Jeux Olympiques de 2012.

Dans ce volume, Cormoran et Robin voient également évoluer leur vie personnelle et tous deux dévoilent de plus en plus leurs faiblesses :

  • Cormoran a, non seulement, du mal à se remettre de son histoire passionnée avec la ténébreuse Charlotte, mais son corps fait également des siennes et sa jambe amputée ne manque pas une occasion pour lui rappeler son douloureux passé militaire ;
  • Robin, quant à elle, est victime de stress post traumatique suite à sa malheureuse rencontre avec « l’éventreur » (tome 3).

Ce n’est pas pour autant qu’ils seront ménagés par la plume de Robert Galbraith, qui – comme à son habitude – fait monter la pression crescendo tandis que les mystères s’accumulent autour de nos deux protagonistes.

Ce quatrième tome m’a fait un peu moins frissonner que le précédent mais j’ai tout de même passé un très bon moment lecture. L’intrigue est un peu moins sombre (et moins chargée d’hémoglobine) que le deuxième et le troisième volume et on se rapproche davantage de l’ambiance du premier : « L’appel du coucou ». L’atmosphère very british m’a également fait penser à celle du célèbre détective de Sir Arthur Conan Doyle : Sherlock Holmes.

J’ai, en tout cas, hâte de savoir si cette nouvelle enquête va être adaptée par la BBC dans le cadre de la série « Strike » que j’ai bien apprécié également. Il faudra attendre un peu pour le savoir…

En bref : Une suite entraînante qui reprend les codes du genre et nous fait découvrir les sombres petits secrets de la haute société britannique. Je recommande !

Vous avez lu les précédents volumes ? Vous êtes tentés par la découverte ? 

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Chris COUTURIER dit :

    Je me laisserai bien tenter par cette série qui semble pleine de suspense et d’intrigues rebondissantes. Je vais emporter le 1er tome durant mes vacances.

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Je suis contente de t’avoir donné envie de lire cette super saga policière! Tu me diras ce que tu en as pensé. La période des vacances est, en effet, une très bonne période pour les découvertes lecture…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.