La servante écarlate – Margaret Atwood

Je dois vous avouer que j’ai mis pas mal de temps à écrire cette chronique. Sans doute le temps de digérer ma lecture et de voir la série qui est adaptée du livre pour pouvoir vous faire une petite analyse comparative.

Avant l’engouement pour ce livre dû à la création de la série et à sa promotion par l’actrice Emma Watson dans le cadre de son club de lecture féministe, je ne connaissais pas Margaret Atwood. Néanmoins, j’ai lu tant d’avis poignants à propos de ce livre qu’il était plus que temps que je remédie à cela en me faisant ma propre opinion.

Le livre : « La servante écarlate »

IMG_3208

Crédit photo : Samsha Tavernier

L’auteure : Margaret Atwood est une romancière, poétesse et critique littéraire canadienne. Après avoir reçu la médaille E. J. Pratt pour son recueil de poème « Double Perséphone » (1961), elle poursuit ses études à Harvard, avant d’enseigner au sein de plusieurs prestigieuses universités.Le Prix Arthur C. Clarke lui a été décerné en 1987 pour son roman « La Servante écarlate » (1985). Le livre a été adapté au cinéma par Volker Schlöndorff en 1990 et fait désormais l’objet d’une série télévisée. Margaret Atwood a également remporté le Booker Prize en 2000 pour son roman « Le Tueur aveugle ».

Pour la suivre c’est ici.

Le résumé : « Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. »

Mon avis : Autant briser le suspense tout de suite j’ai aimé ma lecture sans pour autant l’adorer. Je pense que je me suis attendue à un véritable coup de cœur ou du moins un énorme choc et ces hautes expectatives ont provoqué une légère déception.

Mais avant de vous expliquer les raisons du comment, je peux vous dire que la plume de Margaret Atwood est magnifique. L’auteure manie les mots à la perfection, emploie de très belles métaphores filées toutes en subtilité : une véritable prose que l’on lit avec délice !

J’ai dévoré la première partie du roman et dès le début de ma lecture je me suis dit « je sens que je vais aimer » et puis … l’attente s’est installée. C’est principalement ce que je reproche à la « Servante écarlate » : sa longueur. On met pas mal de temps avant de comprendre (par le biais de flash-back) comment les protagonistes en sont arrivés à cette situation. Il est vrai qu’il est plus percutant de prendre entièrement conscience du nouveau modèle sociétal (car on se dit que ça ne nous arrivera jamais) avant de comprendre la relation de cause à effet terriblement proche de notre situation actuelle (est-ce qu’on pourrait vraiment en venir là ?), mais c’est tout de même un peu trop long selon moi.

Une bonne partie de l’histoire se perd dans les tergiversations de Defred et cela m’a un peu lassée. Encore une fois je comprends le choix de Margaret Atwood : nous faire ressentir l’ennui, le vide que constitue cette vie de servante rouge, mais après plusieurs chapitres, on a envie d’un peu plus d’action. Ce qui finit par arriver en dernière partie du roman (quantitativement assez courte par rapport au reste du roman), et là, je ne pouvais plus lâcher le livre jusqu’à cette dernière page que j’ai tournée et retournée en me disant que ce n’était pas humainement possible que cela se termine de la sorte. Cela m’a littéralement fait l’effet d’un choc ! Heureusement qu’il y a une sorte d’épilogue : piètre remède mais remède tout de même. Je n’en dis pas plus pour vous laisser la surprise.

En tout cas l’idée est brillante, j’ai aimé (tout en étant effrayée) lire sur cette société où les femmes sont des utérus sur pattes dont la seule utilité est « d’accomplir leur destin biologique ». Malheureusement, cette histoire nous rappelle que la place des femmes est loin d’être garantie. L’histoire de Margaret Atwood fait douloureusement écho à tous les extrémismes religieux, aux mentalités rétrogrades, au harcèlement de rue, au fait que les jeunes générations soient de moins en moins ouvertes à la liberté des femmes, aux inégalités sociales et à tous les propos rapportés y compris dans nos sociétés occidentales qu’on prétend si évoluées en la matière… Bref, ça fait réellement réfléchir et rien que pour ça tout le monde devrait lire ce livre ou voir son adaptation télévisuelle.

En parlant de la série (the handmaid’s tale) , je l’ai trouvé vraiment très bien. Fidèle à l’univers créé par Margaret Atwood malgré certaines distorsions qui rendent justement l’intrigue plus vivante et les personnages plus attachants. Les scénaristes ont su trouver le bon rythme (celui qui me manquait dans le livre) pour nous rendre addicts. J’ai également apprécié retrouver une BO rock n’roll et tous ces éléments modernes (voitures, tablettes, Smartphone, cinéma, grande surface…) qui nous rappellent que, malgré cette société en apparence archaïque, les faits se déroulent à notre époque (ce qu’on a parfois tendance à oublier dans le livre tant les choses nous semblent irréelles). Le rendu n’en est que plus troublant.

Je pense pouvoir dire sans honte que j’ai préféré la série au roman même si les deux sont finalement assez complémentaires.

Et vous, vous avez lu la « Servante écarlate » ? Vous avez vu la série ? Etes vous tentés ?

19 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai également préférée la série, et je suis contente de l’avoir vue après. Les personnages ont plus de caractère (notamment Defred je trouve) et on s’y attache effectivement plus.
    Le bouquin est bien, mais pas autant que ce à quoi je m’attendais après avoir lu moults critiques très positives.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est exactement ça le livre est poignant mais manque de rythme et Defred est un peu passive face à cette situation irréelle alors que dans la série on sent un peu plus de révolte !

      Aimé par 1 personne

      1. Elle est même extrêmement passive j’ai trouvé ! Alors que dans la série, elle lance des pics, pense à des choses auxquelles elle ne devrait pas penser… Elle a plus de relief 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Oui c’est vrai que c’est une énorme différence qui la rend bien plus attachante!

        Aimé par 1 personne

  2. Crisanasam dit :

    Je n’ai pas lu le livre mais j’ai vu la série qui m’a vraiment interpellée et m’a effrayée quand à la considération des femmes dans des sociétés futures. La rédaction de ton article est super. J’ai beaucoup aimé ta chronique et je vais lire le livre pour découvrir le style de cette auteure.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci je suis très contente de t’avoir donné envie de lire ce livre. C’est une oeuvre importante qui questionne beaucoup la place des femmes et il est vraiment important de se rendre compte de la fragilité de notre statut dans le monde.

      J'aime

  3. Géraldine N dit :

    J’avais lu le livre à la fac (ça commence à dater) et je n’en garde pas un souvenir impérissable si ce n’est sa plume en effet. La série fait partie de mon programme de vacances! Merci de partager ton avis, j’aime beaucoup tes chroniques!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi! Je pense que tu accrocheras davantage avec la série (en plus le format d’une seule saison de 10 épisodes est vraiment bien). Tu me diras ce que tu en as pensé une fois que tu l’auras vu.

      J'aime

  4. SUper chronique, je suis d’accord avec toi sur tout ^^ J’ai préféré la série que j’ai trouvé plus percutante ! même si j’ai également aimé ma lecture !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci!! Oui la série est vraiment bien je trouve.

      Aimé par 1 personne

  5. Tu m’as donné envie de découvrir la série 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. letizia dit :

    je n’avais pas lu le bouquin mais la série est topissime et puis j adore l’actrice!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que la série est top! Je ne connaissais pas du tout cette actrice mais j’ai adoré sa performance dans le rôle de Defred. Super casting!

      J'aime

  7. tbrunette dit :

    Ah les beaux esprits se rencontrent car je l’ai lu il n’y a pas longtemps ! J’ai bien aimé comme toi, mais sans plus, j’avoue que j’ai aimé lorsqu’il y avait surtout du suspens (vers la fin en fait). Autant j’ai trouvé la plume de Atwood bonne mais pas exceptionnelle, autant j’ai trouvé la réflexion sur ce monde glaçant vraiment intéressante. Ce qu’elle décrit pourrait malheureusement devenir réalité avec le retour des mentalités rétrogrades…

    Aimé par 1 personne

    1. Nous partageons exactement le même avis. La trame de l’histoire est si intense que cela l’emporte sur le contenu du livre qui n’est pas toujours passionnant il faut bien l’admettre. As-tu regardé la série? Malgré quelques digressions par rapport au roman, elle reste assez fidèle (pour le moment en tout cas) et pallie au majeur problème du livre : le rythme et la passivité des personnages!

      J'aime

  8. tbrunette dit :

    Je n’ai pas encore regardé la série mais j’aimerai car j’aime bien l’actrice principale.

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que tu vas aimer! Tu me diras ce que tu en as pensé 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s