Les détectives du Yorshire, T2 : Rendez-vous avec le crime – Julia Chapman

Je suis de retour avec un nouvel avis lecture, parfait pour la saison.

C’est, en effet, du second tome des enquêtes des Détectives du Yorkshire « Rendez-vous avec le mal » que je vais vous parler. Second tome qui se déroule en pleine période de Noël.

Le livre : « Les détectives du Yorkshire, T2 : rendez-vous avec le mal » (ici)

Crédit photo : L&T

L’autrice : Julia Chapman, de son vrai nom Julia Stagg, est une écrivaine britannique. Elle a exercé comme professeur d’anglais au Japon, en Australie, aux États-Unis et en France. En 2004, elle s’installe dans les Pyrénées françaises, en Ariège, où elle tiendra avec son mari une auberge-restaurant pendant près de six ans. Elle s’inspire de cette expérience pour écrire en 2009 le premier volume de sa série de romans « The Fogas Chronicles ». Plusieurs volumes livrent les intrigues des habitants du village de Fogas situé à la frontière entre la France et Andorre. Après son retour au nord de l’Angleterre dans le Yorkshire, elle prend le pseudonyme de Julia Chapman et se lance dans le roman policier et notamment dans la série « Les Détectives du Yorkshire ». Pour la suivre, c’est ici !

Le résumé : « Quand Mme Shepherd vient voir Samson O’Brien à l’Agence de Recherche des Vallons, convaincue que quelqu’un essaie de la tuer, le détective privé pense avoir affaire à une vieille dame un peu sénile. Pourtant, après une série de curieux incidents à la maison de retraite de Fellside Court, il se demande s’il n’aurait pas dû prendre la chose un peu plus au sérieux… Alors que Noël approche, Samson se lance dans une enquête qui l’oblige à renouer avec les habitants de Bruncliffe, ceux-là mêmes qu’il a fuit une dizaine d’années auparavant et qui le traitent à présent comme un paria. Et qui mieux que la tempétueuse Delilah Metcalfe, propriétaire de l’Agence de Rencontre des Vallons, peut l’aider à regagner leur confiance ? »

Mon avis : Il y a quelques mois, je vous parlais du premier tome des enquêtes so’ British de Samson et Delilah (ici). J’avais apprécié l’ambiance bon enfant à la « Agatha Raisin » et les descriptions du village vallonné de Bruncliffe ou les petites maisons aux toits d’ardoise donnent sur les verts pâturages du Yorkshire, où les habitants se connaissent tous et partagent leur thé bien noir et leur tranche de cake aux fruits ensemble dans la bonne humeur (en échangeant quelques ragots). Enfin, ça, c’est quand il n’y a pas de meurtre à déplorer.

Dans ce premier tome, nous découvrions Samson et Delilah que tout séparait au début du premier opus mais qu’on avait quitté en bien meilleurs termes. Il faut dire que combattre le crime ensemble ça rapproche !

J’ai apprécié retrouver cet environnement de « cosy mystery » dans ce second tome, d’autant plus que le village de Bruncliffe a pris des airs festifs en vue des fêtes de Noël. Malgré le lancement des illuminations, les bonnes odeurs de « mince pies » et de vin chaud et les achats de cadeaux, tout le monde n’est pas à la fête et la maison de retraite (où réside notamment le père de Samson) est carrément en émoi après la mort (pas si accidentelle que ça) d’une résidente.

L’agence de détective privé nouvellement lancée par Samson est bientôt mise sur le coup. Entre un vol de bélier de concours et les spéculations, que Samson pense relever de la paranoïa, des séniors de Bruncliffe, Samson est bien loin de son ancienne vie londonienne où il infiltrait des réseaux de traffic de drogues.

Pourtant, ce dernier semble se faire à ce nouveau style de vie où il peut enfin laisser derrière lui l’angoisse qui le prenait aux tripes. Surtout, il s’attache de plus en plus à la belle et intrépide Delilah et son chien Calimero, lequel a de l’affection à revendre.

Leur fragile équilibre est toutefois menacé, non seulement par l’enquête à laquelle ils sont confrontés, mais également par des impondérables extérieurs : une mystérieuse femme qui menace Samson quant à son passé et l’ex-mari de Delilah qui vient mettre son grain de sel.

Si j’ai aimé me plonger dans cette lecture doudou et pas prise de tête du tout, je dois avouer que l’enquête n’est pas vraiment prenante et j’ai trouvé les personnages bien lents à faire des déductions logiques ou même à prendre au sérieux les menaces évoquées par les résidents de la maison de retraite. Pour être honnête, je ne pense pas que cette saga se lise vraiment pour son suspense mais bien pour une parenthèse cocooning avec un chocolat chaud et un bon gros plaid.

En bref : Vous l’aurez compris j’apprécie suivre les aventures (notamment sentimentales) de Samson et Delilah et m’imaginer dans les vallons verdoyants du Yorkshire. Je vais donc bientôt me plonger dans le troisième tome de cette série.

Vous avez lu le premier tome ? Quelles sont vos recommandations de livres dits « cosy mystery »?

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Crisanam dit :

    Une lecture cosy et chocolat chaud, c’est ce qu’il me faut pour aborder le froid hivernal et les jours,qui raccourcissent. Merci pour cette découverte.

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Je déclare officiellement la saison du cocooning et des excès de gourmandises (et de lectures bien sûr) ouverte !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.