La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joël Dicker

Il s’agit du second livre audio que je lis/écoute (le premier étant le superbe « Songe à la douceur » de Clémentine Beauvais dont je vous parlais ici).

Avec cette seconde expérience, je me suis attaquée à un « page turner » qui a rencontré un très grand succès littéraire « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker.

J’avais, au préalable, lu beaucoup d’avis tantôt extrêmement enthousiastes, tantôt mitigés, ce qui m’a donné l’impression que c’était le genre de livre qu’on adore ou qu’on déteste.

Avec l’adaptation de ce livre en série, je me suis dis qu’il était grand temps de me faire mon avis.

Le livre : « La vérité sur l’affaire Harry Quebert »

Crédit photo : Cosmic Sam

L’auteur : Joël Dicker est un jeune écrivain suisse. Avant de se consacrer à l’écriture,  il est passé par le Cours Florent à Paris et l’Université de droit. Sa première nouvelle, « Le Tigre« , a été  primée en 2005 dans le cadre du Prix International des jeunes auteurs. En 2010, il a reçu le Prix des écrivains genevois pour son premier roman « Les derniers jours de nos pères« . En 2012 est sorti son second roman « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » qui a fait partie de la première sélection pour le prix Goncourt et le prix Femina et il a reçu le prix littéraire de la vocation Bleustein-Blanchet, le Grand Prix de l’Académie Française, le prix Goncourt des lycéens, le Prix Segalen et le prix Tulipe. En 2015 est paru « Le livre des Baltimore » puis, en 2018, « La disparition de Stéphanie Mailer« . Pour le suivre c’est ici.

Le narrateur Audiolib : Thibault de Montalembert est un comédien français qui  s’est illustré au cinéma, au théâtre, ainsi qu’à la télévision, notamment dans la série « Dix pour cent ». Grand lecteur il a enregistré de nombreux titres pour Audiolib.

Le résumé : « Marcus Goldman, auteur d’un premier best-seller, est en panne d’inspiration. Quand il apprend que son mentor, le célèbre écrivain Harry Quebert, est le suspect numéro un d’un crime qui remonte à plus de trente ans, il se précipite à son secours. Dans le jardin de Quebert, on a retrouvé le corps de Nola – 15 ans – serrant contre elle le manuscrit du roman d’amour que Querbert lui avait dédié. Devenu un best-seller, il avait fait la gloire de son auteur. L’histoire de Quebert devient alors le sujet romanesque que Marcus avait tant cherché. »

Mon avis : J’ai aimé sans pour autant adoré cette enquête policière menée par Marcus Goldman un jeune écrivain en mal d’inspiration qui tente coûte que coûte de sauver l’honneur de son mentor et ancien professeur de littérature : Harry Quebert. Ce dernier est, en effet, accusé du meurtre d’une jeune femme retrouvée enterrée dans son jardin 30 ans après sa disparition.

Au cours de son enquête Marcus Goldman va tomber des nues et aller de révélation en révélation à la fois sur son ami, sur la jeune femme sauvagement assassinée et aussi sur la petite ville en apparence bien tranquille d’Aurora.

Un des points forts de ce livre réside dans ses personnages forts en personnalité et parfois un peu clichés, mais attention l’habit ne fait pas le moine et ils réservent tous leur lot de surprises.

Le fil se déroule peu à peu, les masques tombent et les retournements de situations ne manquent pas : rien n’est jamais acquis.

La chute est également surprenante, il faut dire que les soupçons portent sur presque tous les personnages tour à tour.

En revanche, ce qui m’a davantage dérangé dans cette lecture, c’est le rythme narratif qui m’a parfois semblé lent et répétitif. En effet, les chapitres sont entrecoupés de flashbacks qui nous permettent de mieux comprendre les relations entre les personnages, mais qui reviennent à plusieurs reprises sur les mêmes événements. Cette impression de lenteur a peut-être été renforcée par la lecture audio, mais je pense qu’il s’agit d’un problème plus général que j’aurais également rencontré lors d’une lecture « classique », ce livre étant tout de même un pavé de 670 pages (83 chapitres audio d’une vingtaine de minutes environ). Pourtant de nombreux passages auraient gagnés à être raccourcis.

Le second petit hic rencontré pendant ma lecture c’est la mièvrerie de certains passages relatant l’histoire d’amour entre Harry et Nola. Je l’ai ai trouvé un peu « too much« . Heureusement, ils ne représentent qu’une petite partie de cette histoire.

Concernant la narration du livre, j’ai beaucoup aimé l’interprétation de Thibault de Montalembert et sa voix grave.

En bref : Un bon moment de lecture et une enquête prenante. Dommage que le suspense soit parfois cassé par un rythme trop lent. Ceci dit je pense tout de même réitéré l’essai avec le dernier livre de Joël Dicker : « La disparition de Stephanie Mailer« .

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. anoushapati dit :

    J’avais adoré ce livre ! Je ne savais pas qu’il était adapté en série mais en le lisant je me suis dit qu’il ferait une bonne adaptation à l’écran. Il faudra que je regarde ça.

    Aimé par 1 personne

    1. Sam dit :

      Oui je pense que le problème de rythme peut être atténué par la série. Je suis très pressée de découvrir ça 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.