La pâtissière de Long Island – Sylvia Lott

Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre à la couverture gourmande et girly dont, contre toutes attentes, j’avais lu des avis très positifs. Ayant beaucoup aimé « Un goût de cannelle et d’espoir » (dont je vous parlais ici), je me suis laissée tenter par ce livre (mais sans grandes expectatives pour autant).

Toutefois, j’ai été très agréablement surprise…

Le livre : « La pâtissière de Long Island »

Crédit photo : Cosmic Sam

L’autrice : Sylvia Lott est une autrice allemande, originaire de Frise orientale (comme Marie dans le livre). Initialement journaliste free-lance pour des magazines féminins, de voyages et d’art de vivre, elle est également l’autrice de quatre romans. « La pâtissière de Long Island » a été publié en 2014. Pour la suivre c’est ici ou ici.

Le résumé : « Au début des années 1930, la jeune Marie est forcée de quitter le foyer familial : son père, catholique, s’oppose à sa relation avec l’instituteur protestant du village et l’envoie rejoindre ses deux frères installés à New York. Après un temps d’adaptation difficile dans un monde bien loin de sa Frise natale, elle entreprend de conquérir la ville et ses élites culturelles grâce à une recette de cheesecake qu’elle adapte avec les ingrédients locaux. Soixante-dix plus tard, Rona, sa petite-nièce qui vit en Allemagne est en pleine crise professionnelle et personnelle lorsqu’elle rend visite à Marie. Celle-ci lui raconte l’histoire de sa vie et lui confie avant son retour la recette du fameux cheesecake lui offrant ainsi la possibilité d’un nouveau départ. »

Mon avis : J’ai mis un ou deux chapitres avant de vraiment rentrer dans l’histoire, mais une fois le décor planté et les personnages esquissés, impossible de lâcher ce livre qui met de bonne humeur. Plus qu’un simple feel-good, cette histoire retrace celle des émigrés d’Europe arrivant aux Etats-Unis avec de grands espoirs.

Marie est une jeune allemande vivant à la campagne et aidant du mieux qu’elle peut ses parents à la ferme. Toutefois, le jour où elle tombe amoureuse d’un jeune enseignant protestant, son père ne le supporte pas et décide de l’envoyer vivre aux Etats-Unis. Malheureuse comme les pierres, Marie entreprend son grand voyage et va retrouver ses deux frères aînés. Aux Etats-Unis, elle va développer son don de pâtissière et apaiser les souffrances grâce à son miraculeux cheese-cake dont la recette lui a été confiée par sa tante Frieda (de confession juive). En contraste de cet « American dream » :  la situation en Allemagne avec la montée du nazisme et les exactions contre les juifs.

En parallèle de l’histoire de Marie, on suit également celle de Rona, l’arrière petite nièce de Marie qui va apprendre à connaître sa grande tante en même temps que nous, ce qui va lui faire prendre conscience de ses propres problèmes et lui donner envie de changer de cap pour être heureuse.

Cette histoire fait du bien au moral et donne terriblement faim (impossible de lire ce roman sans avoir envie d’une part de « cheese-cake new york style » pour se mettre du baume au coeur)!

Un feel-good comme je les aime : pas trop gnangnan et assez inspirant pour avoir envie de suivre le chemin tracé par les personnages.

Les problèmes de la seconde guerre mondiale auraient gagné à être davantage traités, cependant on sent bien que ce n’est pas le sujet principal du livre.

Finalement pour la petite anecdote, cette histoire mêle fiction et réalité car l’autrice, Sylvia Lott, explique en postface s’être beaucoup inspirée de l’histoire de sa propre famille.

En bref : Une très bonne surprise. J’ai vraiment apprécié ce roman que je recommande pour un break loin du quotidien. Ce livre m’a également beaucoup fait penser au film « Brooklyn ». Donc si vous avez aimé, vous ne devriez pas être déçus par cette histoire.

Vous connaissez ce livre ? Le film « Brooklyn » ? Vous êtes tentés par la lecture de « La pâtissière de Long Island » ? 

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gggaelle dit :

    il me fait envie depuis un moment aussi !

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Tu devrais te laisser tenter. Je pense qu’il peut vraiment te plaire 😉

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu ce livre (j’en ai d’ailleurs parlé sur mon blog https://monmondehermione.wordpress.com/2017/12/09/la-patissiere-de-long-island/) et j’ai vu Brooklyn. D’ailleurs, j’ai cru au début que c’était la même histoire, il y a énormément de points communs, mais j’ai préféré le film plutôt que le livre. Ton avis est intérressant.

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Oui les histoires se ressemblent même s’il y a bien évidemment des points de divergence. « Brooklyn » est plus tourné sur les émotions des personnages alors que « La pâtissière de Long Island » est davantage un feel good mais j’ai passé un très agréable moment avec ces deux histoires. Je file voir ta chronique !

      Aimé par 1 personne

  3. Couturier christine dit :

    J’ai beaucoup aimé le film Brooklyn donc je pense que ce livre m’ira bien. J’ai envie de lectures positives. Merci pour cette découverte

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Avec plaisir! Je pensé également que ce livre te plaira. J’espère ne pas me tromper. Reviens me dire ce que tu en as pensé une fois lu 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.