Breaking News – Frank Schätzing

« Breaking News » est le 8ème titre découvert lors du Prix du meilleur polar 2018 des Editions Points (pour retrouver les précédents titres de la sélection c’est ici). J’avoue avoir mis pas mal de temps avant de me lancer dans ce pavé, les 1250 pages, la couverture et le résumé m’ayant un peu refroidie. J’avais presque dans l’idée de l’abandonner avant même de le commencer. Heureusement, je ne suis pas tombée dans ce piège et ce livre fut une véritable surprise!

Le livre : « Breaking News »

Crédit photo : L&T

L’auteur : Frank Schätzing est un auteur allemand. Il est le cofondateur d’une agence de publicité : INTEVI. C’est au début des années 1990 qu’il a fait ses premiers pas d’écrivain. Il est l’auteur de plusieurs thrillers : « Tod und Teufel » (La mort et le diable) ; « Lautlos » (En silence) ou encore « Der Schwarm » (Abysses), lequel connaît un très grand succès éditorial et devient rapidement un best-seller classé numéro un des ventes en Allemagne pendant plusieurs mois.

Le résumé : « Tel Aviv, mai 1948. La création de l’État d’Israël proclamée, le rêve de Jehuda et d’Arik devient réalité. Nés à la fin des années vingt dans une communauté installée en Palestine, les deux garçons ont vécu, côte à côte, adolescents, la violence de la lutte pour la possession de ce bout de terre. Tel Aviv, novembre 2011. Tom Hagen, grand reporter de guerre, est au fond du trou à la suite d’une opération désastreuse en Afghanistan. Mis sur la piste de données confidentielles prouvant les activités illégales des Services de sécurité intérieure israéliens, il voit une chance inouïe de relancer sa carrière. Mais ce qui devait être un énorme scoop se transforme en une mortelle réaction en chaîne. Livré à lui-même, il se retrouve au cœur d’une gigantesque conspiration dont les racines remontent à la Palestine sous mandat britannique. »

Mon avis : La première chose qui me vient à l’esprit quand je pense à ce roman c’est la plume acérée de Franz Schätzing. L’auteur choisi, en effet, ses mots avec soin pour qu’ils percutent et accrochent le lecteur au bon moment. Malgré les sujets géopolitiques qui sont abordés tout au long de l’histoire (prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan, naissance et évolution du conflit Israélo-Palestinien, espionnage et rôle des services secrets) le ton est sarcastique et bourré de second degré. J’ai, d’ailleurs, noté une multitude de phrases et d’extraits au cours de ma lecture et vous en retrouverez quelques uns lors d’un prochain article sur mes citations préférées.

Tous les sujets abordés sont également très bien traités et documentés. Moi qui ne connaissais pas précisément le contexte du conflit israëlo-palestinien, je ressors de ma lecture avec une meilleure vision globale et l’envie d’en savoir plus. Traiter ce sujet de façon romancée était, selon moi, une très bonne idée afin de captiver le lecteur.

L’histoire alterne les points de vue et les époques.

D’un côté, on découvre Tom Hagen un reporter allemand téméraire et habité par la guerre. Les chapitres le concernant m’ont passionné. On le suit, avec son équipe, sur des théâtres de dévastation et on comprend mieux les risques qu’encourent ces journalistes « tout-terrain » poussés par l’adrénaline et l’envie d’éclairer la scène internationale sur les conflits ayant lieu aux quatre coins du monde. Peu à peu, Tom Hagen subit une descente aux enfers et je me suis sentie très concernée par ce personnage et son destin.

Parallèlement, on découvre la famille Khan sur quatre générations : une famille ayant fui l’Allemagne nazie pour s’installer en Palestine. Par leurs yeux, on assiste aux différentes étapes ayant menées à la création de l’Etat d’Israël et tout ce que cela a entraîné : conflit entre les différentes conceptions idéologiques, guerre avec les pays de la Ligue Arabe, intifadas, arrivée du Hamas

Les deux histoires finissent par se rejoindre pour aboutir à une intrigue d’espionnage où les services secrets israéliens (Le Shin Beth) se trouvent menacés par une révélation explosive de la part de Tom Hagen. S’en suivra moult courses poursuites et aventures. Le tout est bien articulé et prenant.

Le reproche que je fais néanmoins à ce livre c’est sa longueur. En effet, certains passages sont, selon moi, trop développés, ce qui fait perdre le rythme narratif. De plus, j’aurais aimé davantage de passages avec Tom Hagen en vedette.

Je ne conseille pas ce livre aux lecteurs qui ne s’intéressent pas du tout à la géopolitique et ses enjeux. En revanche, pour ceux qui sont intrigués (même s’ils n’y connaissent pas grand chose), alors ce roman devrait leur plaire. En tout cas, il m’a donné envie de découvrir le livre « Abysses » de Franz Schätzing qui a été acclamé par la critique.

Pour revenir au Prix du meilleur polar, il s’agit selon moi d’un livre hors catégorie car il ne s’agit pas d’un polar, ni vraiment d’un thriller, ce qui ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture.

En bref : Un livre d’espionnage aux enjeux géopolitiques qui est extrêmement bien écrit et intéressant (malgré les longueurs) et que j’ai déjà prévu de prêter.

Etes-vous intéressés par ce livre et les problématiques qu’il aborde ? Connaissez-vous cet auteur ?

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ça peut m’intéresser mais pas en ce moment. Je note, on verra bien plus tard ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Contente de t’avoir fait découvrir ce roman! Tu me diras si tu t’es finalement laissée tenter.

      Aimé par 1 personne

  2. Audrey dit :

    C’est clair qu’avec 1250 pages, tu réfléchis avant de te lancer ! Ce n’est pas vraiment pour moi, mais à voir pour une période où je souhaite sortir de ma zone de confort…

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Oui finalement les pages passent assez vite une fois qu’on est pris par l’histoire. Je me suis vraiment forcée à l’ouvrir mais le roman commence par une partie des aventures du reporter de guerre Tom Hagen et j’ai immédiatement trouvé ces passages palpitants, si bien que j’avais envie de m’accrocher y compris lorsqu’il y avait des longueurs par la suite…
      En tout cas, si un jour tu te lances, je serai ravie d’avoir ton avis! 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Crisanasam dit :

    Ce roman paraît très intéressant. Un bon point pour sa culture personnelle par contre c’est vrai que 1250 pages fait hésiter pour s’y lancer.

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Oui le volume fait un peu peur, mais finalement la plume de l’auteur et l’intrigue compensent. Si tu te lances, dis moi ce que tu en auras pensé.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.