Le dernier hyver – Fabrice Papillon

Dernier livre de la sélection du Prix du Meilleur Polar 2018 organisé par les Editions Points (retrouvez mes précédentes chroniques ici), « Le dernier hyver » est un roman policier vraiment surprenant à mi-chemin entre polar et roman de science-fiction. Il s’agit de mon titre préféré de toute la sélection (pas de surprise, vous savez pour quel roman j’ai voté).

Le livre : « Le dernier hyver »

Crédit photo : Cosmic Sam

L’auteur : Fabrice Papillon est un auteur français. Il est également journaliste scientifique et directeur de Scientifilms (une société de production spécialisée dans la science et la médecine). Il a écrit, en collaboration, avec le professeur Axel Kahn, plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique. Il est l’auteur du roman « Le dernier hyver ». 

Le résumé : « On dit que l’hiver vient. Peut-être le dernier pour les porteurs du chromosome Y… Août 415 après J-C. : La ville d’Alexandrie s’assoupit dans une odeur âcre de chair brûlée. Une femme, Hypatie, philosophe et mathématicienne d’exception, vient d’être massacrée dans la rue par des hommes en furie, et ses membres en lambeaux se consument dans un brasier avec l’ensemble de ses écrits. Cet assassinat sauvage amorce un engrenage terrifiant qui, à travers les lieux et les époques, sème la mort sur son passage. Inéluctablement se relaient ceux qui, dans le sillage d’Hypatie, poursuivent son grand œuvre et visent à accomplir son dessein. Partout, des expériences sont menées au fond des caves, au cœur des forêts, dans le secret de foyers reculés. Juillet 2018 : Marie, jeune et brillante biologiste, stagiaire à la police scientifique, se trouve confrontée à une succession de meurtres effroyables, aux côtés de Marc Brunier, homme étrange et commandant de police de la prestigieuse crim du Quai des Orfèvres. Peu à peu, l’étudiante découvre que sa propre vie entre en résonance avec ces meurtres. Est-elle, malgré elle, un maillon de l’histoire amorcée à Alexandrie quinze siècles auparavant ? Quel est ce secret transmis par Hypatie et au cœur duquel se retrouve Marie ? L’implacable destin peut-il être contrecarré ou le dernier Hyver mènera-t-il inéluctablement l’humanité à sa perte ? »

Mon avis : Très bon moment de lecture avec ce policier à la française comme je les aime. »Le dernier hyver » est un titre original qui change de ce qu’on a l’habitude de lire.

En effet, d’un chapitre à l’autre, les époques sont différentes. Ainsi, d’une part on remonte le fil de l’Histoire en compagnie des grands esprits humanistes (Democrite, Leonard de Vinci, Voltaire, Emilie du Châtelet …) et de l’autre, on suit Marie une brillante stagiaire à la police scientifique et le commissaire Brunier de la Crim’, lesquels sont confrontés à de sordides histoires qui semblent liées entre elles.

Marie se retrouve rapidement en danger et le commissaire Brunier va devoir redoubler d’efforts pour lui apporter secours. Ce personnage est un flic un peu bourru qui est tourmenté par les fantômes de son passé, ce qui ne l’empêche pas d’être très attachant (il m’a d’ailleurs un peu fait penser à Olivier Marchal).

L’enquête policière se recoupe rapidement avec une bien étrange quête historique et les pistes franc-maçonne et kabbalistique sont envisagées.

En arrière plan de cette histoire sont traités les thèmes du féminisme et de façon plus latente du pacifisme ou encore de la préservation de l’environnement. La science tient également une place importante dans le roman et je l’ai trouvé bien amenée. On réalise les enjeux de cette pratique et son évolution à travers les siècles.

Le second aspect original de ce roman est qu’il s’agit également de science-fiction. J’avoue que cela m’a d’abord un peu surprise et dérangée car on passe d’un registre très réaliste au fantastique. Cependant, ce changement est bien amené si bien que l’on s’y fait rapidement. Cela renouvelle le genre du polar.

Parallèlement à ces passages fantaisistes, le reste de l’enquête colle parfaitement à la réalité d’une investigation ou d’une intervention policière. Le jargon est présent, le process judiciaire bien retranscrit. Il y a également de nombreuses références aux attentats qui ont touché la France (notamment ceux du 13 novembre 2015), au déménagement du 36 Quai des Orfèvres et du Palais de Justice (en grande majorité) aux Batignolles etc… Tous ces éléments permettent d’ancrer l’histoire dans la réalité et d’être pris par l’intrigue. En outre, cela contraste d’autant plus avec les passages plus fantastiques et conduit le lecteur à s’interroger sur la possibilité de tels événements.

La fin du roman est également très inattendue et j’ai aimé finir ma lecture de cette façon.

En bref : Un roman policier vraiment original à la croisée des genres. Du suspense, une quête historique et un peu de fantastique, le tout donnant un bon mélange. Je recommande et je vais d’ailleurs prêter ce titre à mon entourage.

Vous êtes intrigués par ce roman ? Vous connaissez cet auteur ? 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Audrey dit :

    Je ne connais pas l’auteur, mais le roman m’intéresse en effet notamment pour les thèmes abordés, le mélange surprenant policier/science-fiction et la fin inattendue, une chose que j’adore dans les livres et surtout, les policiers 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      C’est vrai que c’est assez surprenant. Je n’ai personnellement pas l’habitude de lire des romans à la croisée des genres de cette façon. Les choses sont bien amenées et les personnages attachants (petit plus pour le commissaire Brunier). C’est vraiment une belle surprise. Si tu te laisses tenter, je serais ravie d’avoir ton opinion!

      Aimé par 1 personne

  2. Crisanasam dit :

    Ce roman a l’air très intéressant et plein de surprises. Il fera partie de mes prochaines lectures. Merci pour cette découverte.

    Aimé par 1 personne

    1. Cosmic Sam dit :

      Avec plaisir! Il change, en effet, du registre classique du roman policier. Tu me diras si tu l’as autant apprécié que moi 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.