Evasion en Martinique…

Enfin un nouvel article voyage ! Cela faisait longtemps. En effet, cette année aura été assez riche en changements et je n’ai, pour le moment, pas eu l’occasion de voyager aussi souvent que je l’aurais souhaité. Les vacances d’été étaient l’occasion parfaite d’y remédier et j’ai eu la chance de pouvoir retourner en Martinique, l’île aux fleurs (dont je vous parlais déjà dans ces articles). Malgré mes précédents voyages il me restait beaucoup de belles choses à voir, de plages à fouler et de lieux à découvrir.

Je vous emmène avec moi sur cette île synonyme de paysages à couper le souffle, de biodiversité, de soleil et, bien entendu, de rhum….

*** Les Anses d’Arlet ***

Si je commence cet article en vous parlant des Anses d’Arlet c’est parce que nous avons choisi d’y loger le temps de notre séjour. Il s’agit d’un très joli petit bourg situé au sud-est de la Martinique et encadré par les reliefs impressionnants des mornes « Champagne » et « Bellevue« . Le bourg est notamment connu pour ses authentiques maisons créoles, sa célèbre église qui donne face à la mer (une des plus photographiée de l’île) et ses belles plages au sable fin et à l’eau claire (entre autres la plage du bourg, Grande Anse, l’Anse Dufour et la mystérieuse Anse noire).

L’église Saint-Henri des Anses d’Arlet, une vraie carte postale

La plage de sable noir de l’Anse Noire où les amateurs de « snorkeling » seront aux anges

Toujours aux Anses d’Arlet, il est possible de faire trempette aux sources chaudes de D’lo Ferré, réputées pour leurs qualités curatives. Le site est aménagé et offre une sorte de « baignoire » surplombant la mer où il est possible de se relaxer. L’eau de source, à environ 35°C, provient d’un réservoir dont la température serait de l’ordre de 180°C. Le site est classé patrimoine protégé. (Prudence en cas de mauvais temps, la houle est dangereuse).

Deux bonnes adresses food aux Anses d’Arlet :

  • le restaurant « Le littoral » qui ne paye pas de mine a priori mais qui sert de très bons produits de la mer (notamment des langoustes grillées) et où l’accueil est très chaleureux ;
  • le joli restaurant de plage « Ti Sable » qui propose une plage privée la journée et des concerts live le dimanche soir.

Le restaurant « Ti Sable »

Sans le savoir, alors que nous logions aux Anses d’Arlet, il s’est avéré qu’une des étapes de la très suivie course de yoles de Martinique se déroulait au coeur du bourg. Ambiance exaltée au rendez-vous.

Les magnifiques couchers de soleil sur la baie des Anses d’Arlet

*** Le mémorial de l’Anse Caffard – Diamant ***

Sur la côte sud-est, non loin des Anses d’Arlet, se trouve le bourg du Diamant. Connu pour son fameux rocher au coeur de la mer des Caraïbes, lequel est en réalité une petite île inhabitée, et sa mer fougueuse (attention à la baignade).

Ici, il ne faut pas manquer de s’arrêter au mémorial de l’Anse Caffard, une oeuvre signée Laurent Valère et édifiée à l’occasion du 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Ce mémorial représentant quinze bustes d’hommes et de femmes affligés est un hommage à tous les esclaves qui ont perdu la vie et qui ont souffert en Martinique.

Les bustes sont disposés en triangle afin de représenter le commerce – de même forme – de la traite négrière et sont de couleur blanche, traditionnellement celle du deuil aux Caraïbes. Ils sont orientés au cap 110, soit en direction de l’Afrique et plus particulièrement du golfe de Guinée. Le site de l’Anse Caffard est également symbolique car il s’agit du lieu où s’est produit le dernier naufrage (très meurtrier) de navire négrier en Martinique.

Le site est non seulement impressionnant, mais aussi émouvant avec ces sculptures dégageant une force tragique silencieuse et, en toile de fond, les mornes dominant le paysage.

*** Les Trois-Ilets ***

La commune des Trois-Ilets s’est révélée riche en sites à visiter.

Le domaine de la Pagerie

Il s’agit du domaine qui a vu naître, en 1763, Joséphine de Beauharnais, future impératrice des Français, puis reine d’Italie. Un musée est dédié à cette figure très contestée en Martinique (cette dernière était, en effet, en faveur du rétablissement de l’esclavage aux Antilles). Les explications des guides sont, à ce sujet, pertinentes et donnent du relief à l’Histoire.

Sur le domaine, il est possible de voir les vestiges de cette sucrerie du 18ème siècle, anciennement connue sous le nom de «Petite Guinée» et en partie détruite par un ouragan dévastateur en 1766.

La visite est assez rapide puisqu’il ne reste presque que des ruines. En revanche, le parc du domaine est très bien entretenu et il est agréable de l’explorer. Le domaine propose également des initiations à l’art du conte traditionnel ainsi que des ateliers artistiques.

Domaine de la Pagerie, toutes les informations pratiques ici

La savane des esclaves

La savane des esclaves est un site de reconstitution situé au coeur d’un immense parc boisé et fleuri.

Il est possible d’y observer la reproduction d’un village amérindien (les premiers habitants de l’île de la Martinique étaient, en effet, des amérindiens issus du peuple des Caraïbes puis des Arawaks) ; des cases des esclaves sur les habitations ; et des maisons austères des habitants des campagnes après l’abolition (et jusqu’en 1960).

La savane des esclaves résulte de l’initiative d’un homme, Gilbert Larose, et propose un témoignage instructif sur l’Histoire de la Martinique.

La savane des esclaves, toutes les informations pratiques ici

Le village de la poterie

Ancienne habitation jésuite,  puis sucrerie, c’est au cours du 18ème siècle que le site s’est spécialisé dans la fabrication de poteries traditionnelles utilisées dans les maisons créoles.

Le village de la poterie est désormais un site assez touristique où il est tout de même possible de visiter quelques ateliers authentiques. C’est également une bonne occasion de s’inscrire à un cours de tour / modelage ou, tout simplement, de repartir avec un souvenir.

Domaine Château Gaillard 

Dernier site, davantage pour la balade et l’achat de souvenirs que pour la visite, Domaine Château Gaillard est un espace commerçant avec torréfacteur, pépinière, bouquiniste et autres boutiques d’artisanat local.

IMG_9120 1

*** Habitation Clément ***

L’habitation Clément est un véritable incontournable de la Martinique (je vous en avais d’ailleurs déjà parlé ici). Il s’agit d’une ancienne habitation sucrière qui est resté le berceau des très réputés rhums Clément.

La visite de l’habitation est non seulement l’occasion de découvrir le processus de distillation, de goûter les bons produits issus de la canne, mais également de se balader dans l’immense parc labellisé « jardin remarquable« . Ce dernier abrite une grande palmeraie ainsi qu’un grand nombre de sculptures d’artistes internationaux. La fondation Clément s’emploie, en effet, à promouvoir les arts sur l’île de la Martinique (d’ailleurs des expositions sont régulièrement proposées sur le site).

Habitation Clément, toutes les informations pratiques ici

*** Le château Dubuc ***

Sur la presqu’île de la Caravelle, il est possible de visiter les ruines du « château » Dubuc. Il s’agissait en réalité d’une grande demeure bourgeoise dominant une plantation de cannes à sucre et de café presque entièrement dédiée à l’exportation.

Les vestiges de cette habitation surplombent la mer et offrent une vue imprenable. Le paysage verdoyant rappellerait presque les cartes postales des grands paysages écossais (avec une dimension sauvage bien propre à l’île).

Château Dubuc, toutes les informations pratiques ici

*** Domaine d’émeraude ***

Au coeur du Morne Rouge, niché entre la Montagne Pelée et les pitons du Carbet, le domaine d’Emeraude est un immense parc d’environ 24 hectares qui prône la biodiversité martiniquaise.

Je vous recommande de vous y rendre en passant par la route de la Trace, route emblématique qui coupe l’île de part et d’autre par les terres (attention pour les conducteurs avertis). C’est l’occasion parfaite de se plonger dans une ambiance mystique, sauvage et digne des légendes caribéennes.

La particularité du domaine d’Emeraude, c’est que l’aspect sauvage de la forêt tropicale a su être conservé. Il est d’ailleurs possible, depuis le domaine, d’emprunter plusieurs chemins de randonnée avec des niveaux de difficulté différents pour se rendre au coeur de la sylve, tout en empruntant les célèbres sentiers de la Montagne Pelée (pour ce faire, n’oubliez pas vos chaussures de marche).

Un écomusée permet, en outre, d’en apprendre plus sur la formation de l’île, les espèces qui l’habitent, son relief et son climat.

Domaine d’Emeraude, toutes les informations pratiques ici

*** Plantation Beauvallon ***

Toujours au Morne Rouge, je vous recommande également de faire un petit détour par la Plantation Beauvallon. Cette dernière permet aux professionnels comme aux touristes de faire le plein de plantes et de fleurs exotiques en pots ou en bouquets. C’est également un beau jardin extrêmement fleuri qu’il est agréable d’arpenter. De plus, le site ne me semble pas très fréquenté par les touristes : une parenthèse de nature et de quiétude.

Plantation Beauvallon, toutes les informations pratiques ici

chat / oiseau de paradis

*** Habitation et Anse Céron *** 

Autre habitation et ambiance complètement différente. L’habitation Céron est connue pour ses plantations de cacao et sa fabrication de chocolat (ne manquez d’ailleurs pas la dégustation du chocolat chaud de la plantation après la visite).

Le parc entourant la plantation est très joli (en revanche, attention il se pourrait que vous croisiez une mygale dans les sous-bois). Entre les ruines des constructions couvertes de mousse verdoyante, les cours d’eau disséminés et le gigantesque Zamana, un arbre tricentenaire qui surplombe le domaine, une aura mystérieuse presque féérique se dégage des lieux.

Pour l’anecdote, le Zamana de l’habitation a un feuillage qui couvre environ un hectare du parc! Il s’agit de l’un des arbres les plus gros des petites Antilles.

Le hic : l’habitation en elle-même ne se visite pas. Par ailleurs, certains des bâtiments sont en cours de rénovation et donc fermés au public. Du coup, seul le jardin s’explore.

Habitation Céron, toutes les informations pratiques ici

Après la visite, profitez également de la belle plage de sable noir de l’Anse Céron, à quelques minutes à peine, pour vous détendre et vous baigner dans l’eau chaude de la mer des Caraïbes.

*** Saint Pierre ***

Au cours d’un séjour à la Martinique, un arrêt à Saint-Pierre s’impose. Ancienne capitale de l’île, surnommée « le petit Paris » avant d’être complètement détruite par l’éruption de la Montagne Pelée en 1902. De nombreux vestiges sont à visiter comme les ruines du théâtre, auparavant fierté de la ville.

De même, ne ratez pas le cachot de Cyparis, l’un des deux seuls survivants de la ville après la catastrophe de 1902. Ce dernier a été protégé par les épais murs de pierre de sa cellule. Le malheureux y est resté enfermé trois jours durant avant d’être secouru par des hommes qui ont entendu ses plaintes (il souffrait de nombreuses brûlures).

Le fameux cachot de Cyparis

*** Habitation Saint-Etienne ***

Enfin, on termine le séjour avec la visite de l’habitation Saint-Etienne au Gros Morne, au coeur des terres de la Martinique. Il s’agit du site où sont distillés les rhums HSE, lesquels ont été médaillés à plusieurs reprises.

Vous pourrez profiter d’une dégustation des différents rhums de l’exploitation, mais également d’une exposition au coeur de l’habitation. Le parc est également très appréciable et classé « jardin remarquable« . A la façon de l’habitation Clément, d’immenses sculptures y sont dispersées.

Habitation Saint-Etienne, toutes les informations pratiques ici

Et voilà, le séjour s’achève déjà. J’espère vous avoir fait découvrir des sites un peu différents. Personnellement, la Martinique m’a, une fois encore, réservé de jolies surprises…

Connaissez-vous l’île ? Quels ont été vos coups de coeur ? 

Crédit photos : L&T

17 commentaires Ajouter un commentaire

  1. La Plume dit :

    Merci pour ce beau partage !
    Je ne suis pas attirée par les îles mais je dois reconnaître que ton article donne envie de découvrir la Martinique.
    On sent dans tes mots que tu apprécie beaucoup ce bout de terre. Les notes culturelles sont interessantes. Je ne savais pas qu’il y avait un si grand patrimoine. Comme d’habitude, tes photos sont magiques, avec toujours le sens du détail !
    Belle journée.

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Merci pour ces beaux compliments qui me touchent beaucoup. Je suis très contente de t’avoir donné envie d’y faire un tour. Je suis sûre que tu ne regretteras pas 😉

      J'aime

  2. Crisanasam dit :

    J’adore ton article sur cette île somptueuse qu’est la Martinique. Et tu lui rends bien car tes photos sont magnifiques. Un vrai voyage par procuration avec des explications claires et pertinentes et des adresses sympas. Cela me donne envie d’y retourner , bravo.

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Merci beaucoup! Je suis ravie que mon article te plaise et te fasse voyager. Avec la rentrée qui approche, ça fait du bien de rester la tête un peu dans les nuages 🙂

      J'aime

  3. jujume80 dit :

    Tes photos sont toujours aussi magnifiques ! 🙂 Merci pour ce partage, ça fait rêver ! ^^

    Aimé par 1 personne

  4. Audrey dit :

    C’est grâce à ce genre d’articles que j’aimerais vraiment venir à bout de ma peur de l’avion. En attendant, merci pour ce beau voyage en images !

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Avec grand plaisir ! Je suis contente de te faire vivre un petit bout de ce voyage avec moi. Pour l’avion, je comprends car je ne suis pas toujours rassurée, mais avec une bonne compagnie ça se passe très bien. Air France propose même des stages pour surmonter sa peur de l’avion. Il existe aussi de l’homéopathie pour déstresser un peu avant (sur le sujet, je te conseille entre autres cet article : http://carnetprune.com/astuces-anti-stress-en-avion/)

      Aimé par 1 personne

      1. Audrey dit :

        Merci pour ces pistes 🙂

        Aimé par 1 personne

  5. Amélie dit :

    j’ai tellement aimé découvrir la MArtinique l’année passée ! Ça faisait des années que j’avais envie d’y aller !
    J’aime tellement l’atmosphère qui se dégage des Caraïbes ; j’espère d’ailleurs y retourner bientôt 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Je me souviens d’ailleurs de ton magnifique article sur le sujet! C’est vrai que les Caraïbes sont à part… Je te souhaite de pouvoir y retourner très vite 🙂

      J'aime

      1. Amélie dit :

        Update je retourne dans les Caraïbes mais pas à la Martinique 🙂 🙂 : )

        Aimé par 1 personne

  6. Itinera Magica dit :

    Merci pour cet article magnifique ! J’avais adoré la Martinique, je me plonge dans mes souvenirs…

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Merci pour ce beau compliment !

      J'aime

  7. Marine dit :

    Merci pour ce reportage hautement dépaysant ! Je rêve de me rendre en Martinique un jour, pour l’aspect paradisiaque mais aussi pour la richesse culturelle que tu décris très bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Merci, ça me fait très plaisir! J’espère que tu pourras t’y rendre très prochainement et que tu aimeras autant que moi explorer cette île riche en histoires 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.