ATOM[KA] – Franck Thilliez

Vous savez que j’adore les livres à suspense de l’auteur français Franck Thilliez. Je vous en ai déjà parlé à de très nombreuses reprises (ici). Je prends toutefois mon temps pour découvrir sa bibliographie et notamment les thrillers mettant en scène le duo d’enquêteurs de ce qui était, à l’époque, le 36 Quai des Orfèvres : le couple à la ville comme à la scène de Franck Sharko et Lucie Henebelle.

Ma dernière lecture en date de cet auteur était « GATACA» (dont je vous parlais ici) pour lequel j’ai eu un gros coup de cœur. J’ai donc retrouvé avec plaisir l’équipe de choc dans « ATOM[KA] » pour une nouvelle enquête glaçante au plus sombre de la science et par-delà la folie humaine.

Le livre : « ATOM[KA] » (ici)

Crédit photo : L&T

L’auteur : Franck Thilliez est un écrivain français, auteur de romans policier et de thrillers, il est également scénariste. Il est l’auteur de nombreux livres salués par la critique qui se sont classés à leur sortie dans la liste des meilleures ventes. Pour le suivre c’est ici!

Le résumé : « URSS, 1986. Hommes, terres, bêtes… l’atome a tout ravagé. Mais de Tchernobyl vient de s’échapper un mal plus terrible encore… Paris, vingt-six ans plus tard. La scène de crime n’est pas banale : un journaliste mort de froid, enfermé dans son congélateur. À quoi travaillait-il ? Franck Sharko et Lucie Henebelle, de la Crim’, remontent la piste… Elle les mènera au cœur de l’enfer, là où, au nom de la science, l’avenir s’écrit en lettres de sang ».

Mon avis : Que vous ayez pris connaissance de mes précédents articles sur les romans de Franck Thilliez ou que vous en ayez, vous-mêmes, lu plusieurs, vous savez que l’auteur est toujours en quête de sujets originaux et particulièrement friand d’intrigues ayant pour toile de fond la science, l’anthropologie, la génétique et, généralement, les dérives des technologies modernes.

Avec « ATOM[KA] », le lecteur est, une nouvelle fois, servi puisque Franck, Lucie et leur équipe doivent enquêter sur un meurtre et une disparition très inquiétante qui les mèneront à s’intéresser de très près à la technique médicale de la réanimation suspendue et surtout aux fléaux du nucléaire et à la terrible catastrophe de Tchernobyl à l’occasion de laquelle un nuage atomique s’est propagé sur l’Europe entière. Si le sujet a, depuis, été détrôné par d’autres tristes évènements d’actualité, la lecture d’« ATOM[KA] » n’en ai pas moins effrayante car on réalise, grâce aux nombreuses recherches de l’auteur, que la contamination a et aura encore des conséquences pendant plusieurs siècles ; ce qui n’empêche pourtant pas l’homme de reproduire les erreurs du passé, sans réelle remise en question. C’est cette jonction entre réalité et fiction qui rend le livre de Franck Thilliez encore plus terrifiant que ce qu’il n’est déjà.

J’ai mis un peu plus de temps à lire « ATOM[KA] » que les précédents romans de la série, ce dernier m’ayant légèrement moins emportée que le précédent « GATACA ». Je suis, en revanche, une fois de plus, impressionnée par l’ingéniosité de Franck Thilliez, ses intrigues patiemment tissées à la façon d’une toile d’araignée élaborée dont le lecteur ne peut plus sortir, ses chutes inattendues, ses personnages qu’on apprend à connaître à chaque tome (et, par conséquent, à aimer malgré leur multitude de failles et traumas).

En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’ennuie pas avec « ATOM[KA] » qui mêle trois enquêtes parallèles : l’une concernant le meurtre d’un journaliste dont le corps mutilé est retrouvé dans un congélateur, un indice gravé dans la glace ; la seconde portant sur la disparition de sa collègue qui n’a pas la langue/plume dans sa poche et dont le nom est d’ailleurs retrouvé sur un bout de papier ensanglanté dans la poche d’un petit garçon retrouvé dans un état déplorable et la dernière de ces intrigues constitue un véritable retour aux enfers pour Franck car elle le concerne personnellement. Quelqu’un semble, en effet, marcher dans les pas du terrible psychopathe qui se faisait appeler l’Ange rouge et est prêt à tout pour compromettre Franck et le faire replonger dans son sombre passé.

Comme à l’accoutumé, j’ai particulièrement apprécié les éléments très réalistes de la procédure d’enquête : les acronymes, la répartition des fonctions au sein de la brigade, les impératifs juridico-judiciaires. Cela ancre l’histoire dans le réel, en plus des recherches approfondies menées par l’auteur sur les thèmes qu’il a choisi d’aborder.

En bref : Franck Thilliez est, selon moi, toujours une valeur sûre pour un bon moment de frisson et une enquête hors des clous.

Vous aimez cet auteur ? Vous êtes attirés par ce thriller scientifique ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.