L’Anomalie – Hervé Le Tellier

Comment échapper au nouveau roman d’Hervé Le Tellier, « L’Anomalie », après la réception par celui-ci du prix Goncourt 2020, star des prix littéraires français ? Ce livre, dont la 4ème de couverture laisse présager une intrigue à mi-chemin entre thriller et science-fiction, a piqué ma curiosité et je me suis laissée tenter par sa découverte.

Je vous dis ce que j’en ai pensé…

Le livre : « L’Anomalie »

Crédit photo : L&T

L’auteur : Hervé Le Tellier est un écrivain français. Mathématicien de formation, puis journaliste, il est également linguiste et spécialiste des littératures à contraintes. Auteur de romans, nouvelles, poésies, théâtre, il est aussi l’auteur de formes très courtes, souvent humoristiques. Avec d’autres artistes et écrivains, il participe depuis 1991 à l’émission « Des Papous dans la tête » animée par Bertrand Jérôme et Françoise Treussard sur France-Culture. Il collabore quotidiennement, depuis 2002, à la lettre électronique matinale du journal « Le Monde », par un billet d’humeur intitulé « Papier de verre ». Il est, avec Frédéric Pagès, l’un des fondateurs des Amis de Jean-Baptiste Botul, philosophe de tradition orale. Son roman, « L’Anomalie », publié aux éditions Gallimard, obtient le prix Goncourt le 30 novembre 2020.

Le résumé : « En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe ».

Mon avis : Je tourne la dernière page de ce livre atypique avec un sentiment légèrement aigre doux. En effet, si j’ai passé un très bon moment en compagnie de cette histoire et de ses personnages, je ne suis néanmoins pas complètement convaincue par la démarche de l’auteur que je juge un peu superficielle. Je m’explique…

La première partie du roman nous présente une galerie de onze personnages. Tous sont très différents de part leur nationalité, profession, âge, centres d’intérêts et petites obsessions. On croise ainsi :

  • un traducteur désillusionné en raison de ses propres aspirations d’écrivain qui n’aboutissent pas au succès escompté ;
  • un architecte sexagénaire si effrayé par sa vieillesse qu’il jette son dévolu sur une femme trente ans plus jeune qui ne partage indubitablement pas ses sentiments ;
  • un tueur à gage méthodique qui s’est constitué, avec brio, de multiples identités ;
  • une avocate partagée entre ses ambitions professionnelles et la maladie de sa soeur ;
  • ou encore une petite fille curieuse et passionnée par les batraciens qui cache un lourd secret.

A chaque chapitre, un personnage et le tout dans un style littéraire différent. On passe ainsi d’une structure de polar à des passages bien plus intimistes.

Le point commun entre tous ces personnages ? Tous ont partagé un vol Paris/New-York quelques mois auparavant, vol très mouvementé au cours de duquel l’avion a bien failli se crasher. Le lecteur comprend rapidement que quelque chose ne tourne pas rond et qu’un évènement hors du commun est venu perturber ce fameux vol sans, pour autant, savoir lequel. Le gouvernement américain s’affole et de brillants scientifiques sont convoqués pour plancher sur la question.

Alors qu’au cours de cette première partie le mystère s’épaissit au fur et à mesure de chaque chapitre jusqu’à ce qu’une première explication nous soit apportée, la seconde partie du roman retombe à la façon d’un soufflé. Il aurait pourtant été intéressant que l’auteur creuse davantage son raisonnement, aborde les répercussions sociétales d’une telle révélation. Je ne peux évidemment pas vous dire de quoi il s’agit sans spoiler l’histoire. Il vous appartiendra donc de découvrir de quoi il retourne si vous êtes intéressés par cet ouvrage. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’Hervé Le Tellier s’est penché sur les concepts de réalité, de vérité, ainsi que sur les problématiques actuelles de la préservation de l’environnement et de l’espèce humaine. Il adopte ainsi une approche quasi philosophique.

« L’Anomalie » n’est, selon moi, ni un thriller, ni même un livre de science-fiction à proprement parler, mais plutôt un livre psychologique qui s’attache à développer la vie et les préoccupations de plusieurs personnages placés face à une situation hors du commun. Il faudra reconnaître qu’Hervé Le Tellier nous raconte bien ces personnages, auxquels on s’attache rapidement et je me suis laissée prendre par leur quotidien bouleversé.

La plume d’Hervé Le Tellier se lit, non seulement, facilement mais j’ai également accroché à son style que j’ai trouvé particulièrement beau (j’ai, comme à mon habitude, relevé toute une série de citations que vous pourrez retrouver dans un prochain article de « Mes citations littéraires préférées »).

Les idées de l’auteur ne sont pas vraiment nouvelles et on sent l’inspiration de multiples références populaires (« Stranger things », « Serenity », « Rencontre du troisième type »). Ceci dit, et malgré le manque d’action, « L’Anomalie » est accessible à tous j’ai terminé ce roman rapidement et sans difficulté.

Avec « L’Anomalie », Hervé Le Tellier joue avec nos certitudes et en fermant ce livre, je me suis inévitablement interrogée sur ma propre conception de la vie et je me suis demandée quelle serait ma réaction si j’avais été dans la même situation que les personnages de cette histoire. J’ai apprécié cette sensation d’immersion, renforcée par la mise en abîme littéraire dévoilée à la fin du roman. Toutefois, je déplore l’absence d’explication. L’auteur nous dit lui-même que le but de ce livre n’est pas d’expliquer mais de témoigner. Toutefois, cela m’a laissé un sentiment d’inachevé. Au final, le véritable but de ce roman est, je pense, de provoquer chez le lecteur une remise en question sur le sens de la vie et la façon dont l’espèce humaine a le chic pour se menacer elle-même.

En bref : Pas un chef d’oeuvre, mais un livre assez intelligent et particulièrement prenant grâce auquel j’ai passé un bon moment. Je le recommande si vous n’êtes pas en quête d’une lecture à suspense ou bourrée de références de science-fiction, mais plutôt d’une expérience littéraire qui sort un peu des sentiers battus tout en restant très accessible.

Vous avez entendu parler de ce roman ? Vous êtes intrigués par sa découverte ?

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. rp 1989 dit :

    Tu m’as quand même donné envie de le découvrir :).

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Je suis très contente de t’avoir donné envie ! Malgré l’intrigue qui n’est pas très approfondie, cela reste un très bon livre et j’ai passé un agréable moment en sa compagnie! N’hésite pas à revenir me dire ce que tu en as pensé si tu te lances!

      Aimé par 1 personne

  2. Crisanasam dit :

    On entend beaucoup parler de ce livre. Du coup cela m’intrigue. Je te dirai ce que j’en pense.

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Oui c’est réellement le phénomène de la fin d’année 2020. Hâte d’avoir ton retour sur ce roman!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.