Trois jours et une vie – Pierre Lemaitre

Cela faisait un long moment que je voulais découvrir ce titre de Pierre Lemaitre adapté au cinéma. La quatrième de couverture évoquant la disparition d’un enfant dans une petite ville française isolée a piqué mon intérêt, en plus de la réputation de Pierre Lemaitre qui n’est plus vraiment à présenter. Pourtant, je ne l’avais pas encore lu, ce fût donc une très belle surprise !

Le livre : « Trois jours et une vie » (ici)

Crédit photo : L&T

L’auteur : Pierre Lemaitre est un écrivain et scénariste français. Psychologue de formation, et autodidacte en matière de littérature, il effectue une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes. Il se consacre ensuite à l’écriture en tant que romancier et scénariste, vivant de sa plume à partir de 2006. Il a obtenu de très nombreux prix littéraires. Ses romans sont traduits en trente langues et plusieurs sont en cours d’adaptation au cinéma et au théâtre.

Le résumé : « À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien ».

Mon avis : Je n’avais pas lu d’avis de lecteurs avant de me lancer dans « Trois jours et une vie », je ne savais donc pas vraiment à quoi m’attendre, outre ce que laissait présager le synopsis. J’ai donc été assez surprise de découvrir, dès les premiers chapitres, que l’histoire ne résidait pas dans l’enquête sur la disparition du petit Rémi Desmedt, puisque le lecteur sait, dès le début, ce qui s’est passé.

Même si cette information est donnée dès les toutes premières pages et qu’il ne s’agit pas d’un « spoil » à proprement parler, je ne veux pas en dire trop afin de vous ménager plus ou moins le même effet de surprise que moi.

J’ai initialement été un peu désarçonnée par le fait d’avoir immédiatement les clés de l’intrigue, étant habituée aux longues enquêtes policières à la Franck Thilliez, mais en réalité « Trois jours et une vie » est dans un tout autre registre : il s’agit d’un roman psychologique qui interroge sur les conceptions de la culpabilité et de la justice.

Pierre Lemaitre situe son histoire à Beauval, loin de l’agitation des grandes villes. Tout le monde s’y connait et la petite ville est touchée par une certaine précarité puisque l’usine faisant vivre les habitants menace de fermer. La disparition du petit Rémi intervient donc sur fond de licenciements, de lutte des classes et de ressentiments. Dans ce contexte, il ne s’agit plus seulement d’une disparition mais d’un révélateur des tensions qui grondaient depuis un moment déjà.

Ce quasi huis clos a une atmosphère pesante qui donne d’autant plus de substance à l’intériorité et aux émotions des personnages. Le contexte dans lequel se déroule l’histoire est, en effet, aussi important que le drame lui-même : une ville de province où les inimitiés et les rumeurs vont bon train ; la fin des années 90 ; l’âge du personnage principal entre les eaux de l’enfance et de l’adolescence et finalement la mémorable tempête matérialisant le déchaînement d’émotions des personnages.

« Trois jours et une vie » est relativement court mais dense et je me suis complètement laissée porter par cette histoire et son atmosphère.

Pierre Lemaitre dépeint avec beaucoup de justesse des personnages consistants et sensibles et alors que le roman brosse les évènements sur une dizaine d’années, de 1999 à 2015 pour être exacte, l’intérêt du lecteur ne faiblit pas. Jusqu’aux toutes dernières pages, on s’interroge sur ce qui va se passer, si la vérité va finalement être exposée au grand jour et quelles seront les conséquences de ce drame humain.

En bref : Coup de cœur pour ce roman psychologique que je n’ai pas pu lâcher une fois ouvert. J’ai volontairement choisi de ne pas en dire trop sur ce roman noir pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte mais je vous recommande vivement de le lire. Je ne suis d’ailleurs pas la seule car après avoir lu quelques critiques, il semblerait que « Trois jours et une vie » fasse l’unanimité. Pierre Lemaitre a, selon moi, fait honneur à la réputation qui le précède et je suis curieuse de découvrir d’autres de ses ouvrages…

Avez-vous lu ce roman ou vu son adaptation cinématographique ? Quels autres ouvrages de Pierre Lemaitre me recommandez-vous ?

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. flyingelectra dit :

    mon beau-père l’aime beaucoup et a cité ce titre comme exemple

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      C’est en effet un très bon livre. Je te le recommande, d’autant qu’il se lit très rapidement.

      J’aime

  2. Crisanam dit :

    Je n’ai pas lu le livre mais vu le film en 2019, (adaptation de ce roman) . J’avais bien aimé. Du coup je vais me mettre à la lecture . C’est toujours intéressant de comparer. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. L&T dit :

      Oui souvent les adaptations sont assez différentes d’autant plus que le livre a une dimension psychologique qu’il ne doit pas être aisé de porter à l’écran (la bande annonce m’avait déjà semblé présenter quelques divergences mais je suis curieuse de voir le film)!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.